Ange dans une prairie

Mort inattendue du nourrisson : à la recherche de biomarqueurs

Lancée en mai, l’étude française BIOMINRISK vise à identifier des biomarqueurs, notamment génétiques, dans l’objectif ultime d’évaluer le risque individuel.

13/06/2024 Par Romain Loury
Congrès de la Société française de pédiatrie
Ange dans une prairie

En France, entre 250 et 350 enfants âgés d’un mois à un an sont chaque année victimes de mort inattendue du nourrisson (MIN). Certes, la situation s’est fortement améliorée au cours des années 1990 : grâce aux campagnes nationales "Je dors sur le dos" et aux conseils de prévention sur le couchage, le nombre de cas a chuté de 75%. Toutefois, il stagne depuis les années 2000, tandis qu’entre 50% et 70% des cas demeurent inexpliqués.

Selon la Dre Fleur Lorton, du service de pédiatrie générale du CHU de Nantes, "la physiopathologie de la MIN est complexe et mal comprise, en raison de l’étendue et de l’hétérogénéité des facteurs impliqués. L’hypothèse consensuelle est celle du ‘triple risque’, avec la coexistence de facteurs de vulnérabilité intrinsèques [prématurité, maladies cardiaques, certaines maladies génétiques, etc.] et de facteurs extrinsèques, tels qu’un environnement de couchage potentiellement asphyxiant ou la présence d’une infection [ainsi que le tabagisme passif]. Le tout survenant lors d’une période critique du développement, le risque le plus élevé se situant avant l’âge de six mois."

 

Génétique, neurobiologie, anatomie des voies respiratoires

Afin de mieux comprendre les raisons de la MIN, et de parfaire une prévention encore parcellaire, une étude a été lancée en mai dans 15 centres français, pour une durée de deux ans. Dénommée BIOMINRISK, elle portera sur 250 enfants décédés de MIN et leurs parents, comparés à des témoins (150 couples parents-enfants, 500 nourrissons). Son objectif sera d’identifier des biomarqueurs de vulnérabilité intrinsèque, aspect le plus méconnu du risque global de MIN.

Dans un premier volet, les chercheurs tenteront d’identifier des marqueurs génétiques associés à la MIN, par comparaison cas-témoin des génomes. Dans le deuxième, ils se pencheront sur les biomarqueurs neurobiologiques, en particulier des neuromodulateurs impliqués dans le système de l’éveil, tels que la butyrylcholinestérase, la sérotonine et l’orexine. Enfin, le troisième volet visera à cartographier, par tomodensitométrie, les voies aériennes supérieures du nourrisson, afin d’y déceler d’éventuelles différences anatomiques.

"Au-delà des connaissances apportées à la communauté scientifique, il s’agit de mettre en place de nouvelles mesures de dépistage ciblé et de diagnostic précoce pour les familles déjà touchées par la MIN. Ces nouveaux biomarqueurs seront intégrés à des algorithmes, de manière combinée aux facteurs de risque déjà connus. Il s’agit au final de pouvoir évaluer un risque individualisé de MIN, afin de proposer une prévention personnalisée en population générale, pour tous les nourrissons", conclut Fleur Lorton.

 

Les autres articles du dossier :
-    Santé pédiatrique : l’inquiétude grandit chez les soignants
-    Maladies rares : le nouvel essor du dépistage néonatal
-    Bronchiolite : les contours incertains de la prochaine saison
-    Fièvre de l’enfant : vers un algorithme d’aide à la décision
-    Otite moyenne aigue : une maladie bénigne, mais à ne pas sous-estimer
-    Prématurité : un impact à vie sur la santé
-    Chez les enfants, un déséquilibre alimentaire sociétal

Références :

Congrès annuel de la Société française de pédiatrie (SFP, Nantes, 15 -17 mai). D’après la présentation de la Dre Fleur Lorton (CHU de Nantes), lors de la session communications orales n°4. 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17