Hydroxychloroquine : une nouvelle étude américaine ne montre aucun bénéfice

11/05/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Alors que l’hydroxychloroquine (HCQ) fait l’objet de nombreux débats concernant son intérêt dans la prise en charge du Covid-19, une vaste étude observationnelle américaine, financée par les National Institutes of Health (NIH) montre l’absence d’efficacité de cette molécule dans la prise en charge des patients à l’hôpital.

Les auteurs ont analysé les données de 1376 patients qui ont été hospitalisés dans des hôpitaux new-yorkais. Le critère d’évaluation comprenait les intubations et les décès liés au Covid-19. Le suivi médian était de 22,5 jours. Au cours de cette période, 811patients (58,9%) ont reçu de l'hydroxychloroquine (600 mg deux fois le jour 1, puis 400 mg par jour pendant une médiane de 5 jours). Ils ont été comparés à 565 malades qui n’ont pas reçu le médicament. La mise en place du traitement a été précoce puisque 45,8% des malades ont été traités dans les 24 heures suivant leur présentation aux urgences et 85,9% dans les 48 heures. Les auteurs précisent que les patients traités par HCQ étaient plus gravement malades au départ que ceux qui n’ont pas reçu ce traitement. 

Le taux de survenue d’un des événements du critère principal était de 25,1% pour l’ensemble des patients admis (180 patients ont été intubés, dont 66 sont décédés par la suite et 166 sont décédés sans intubation). Les analyses ont permis de montrer qu’il n'y avait aucune différence significative entre les deux groupes de traitement (rapport de risque, 1,04, intervalle de confiance à 95%, 0,82 à 1,32). Les données ont aussi permis de noter que le traitement par HCQ n’entrainait pas, non plus, d’augmentation du risque d’effet secondaire grave. Les auteurs concluent que « dans cette étude observationnelle […], l'administration d'hydroxychloroquine n'était associée ni à un risque considérablement réduit ni accru d'intubation ou de décès ». Ils ajoutent que des essais contrôlés randomisés sont nécessaires pour confirmer ces données. 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Pierre Tabet

Pierre Tabet

Non

Dans ce cas plus de prélèvements sociaux concernant la prise en charge au titre de l'assurance maladie pour l'assuré .... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17