Remplacement des internes : "Ne pas décaler la licence, c'était risquer la coercition" | egora.fr
PUB
A+ A-

Remplacement des internes : "Ne pas décaler la licence, c'était risquer la coercition"

Seuls contre tous? Dans le débat actuel sur le durcissement des conditions d'attribution des licences de remplacement, les internes généralistes de l'Isnar-IMG* ont adopté une position discordante face à l'Isni, qui représente l'ensemble des spécialités. Pour Egora, ils expliquent pourquoi ils ne "s'opposent plus" à l'octroi d'une licence en fin de cursus plutôt qu'au 3 e semestre. "C'était ça ou la coercition", expose Morgan Caillault, le président du syndicat. Egora.fr : Depuis quelques jours, la position de l'Isnar-IMG sur la licence de remplacement est vivement critiquée sur les réseaux sociaux...
4 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…