Les médicaments anti-Alzheimer ne seront plus remboursés au 1er août

01/06/2018 Par A.M.
Assurance maladie / Mutuelles
La ministre de la Santé l'avait annoncé en début de semaine. L'arrêté retirant les quatre médicaments anti-Alzheimer et leurs générique de la liste des spécialités remboursables aux assurés est paru ce vendredi 1er juin au Journal officiel.

"La commission de la transparence a estimé que les médicaments relevant du présent arrêté présentaient un service médical rendu insuffisant pour un maintien sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux", rappelle l'arrêté. En conséquence, les ministres compétents ont décidé de "radier" les spécialités pharmaceutiques concernées de la liste des médicaments remboursables aux assurés sociaux. Remboursés à hauteur de 15%, les quatre médicaments traitant les symptômes de la maladie d'Alzheimer -Aricept, Ebixa, Exelon, Reminyl- et leurs génériques ne le seront plus à compter du 1er août 2018. Il s'agit en effet de "laisser aux patients" "le temps de revoir leur médecin traitant, qui pourra leur expliquer les raisons de cette décision, et leur proposer de nouvelles actions en s’appuyant sur le guide parcours publié par la HAS" le 25 mai, a expliqué Agnès Buzyn dans une interview exclusive sur Egora.

"Les financements rendus disponibles par le déremboursement seront orientés vers les structurent qui accueillent les malades et l’amélioration de leur prise en charge", a poursuivi la ministre. Cela représentait, en 2015, 90 millions d'euros. Si le service médical rendu jugé insuffisant par la HAS justifie aujourd'hui leur déremboursement de ces médicaments, ils ne sont pas pour autant retirés du marché car "leur rapport bénéfice/risque n'a pas été remis en cause" à ce stade par l'ANSM, a précisé la ministre de la Santé.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
17 débatteurs en ligne17 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17