Le syndicat dénonce la position de la Cnam.

Exclus du projet conventionnel, les remplaçants dénoncent une "discrimination infondée"

La Caisse nationale de l'Assurance maladie (Cnam) a rejeté, jeudi 16 mai, le conventionnement des médecins remplaçants lors de l'ultime séance plénière de négociations. Une décision que dénonce ce vendredi 17 juin le syndicat ReAGJIR*, qui appelle la caisse "à revoir sa position"   

17/05/2024 Par Chloé Subileau
Assurance maladie / Mutuelles
Le syndicat dénonce la position de la Cnam.

Alors que la dernière séance plénière des négociations conventionnelles a débuté jeudi 16 mai, et se poursuit ce vendredi, le syndicat ReAGJIR* "conteste fermement la décision unilatérale de l'Assurance maladie d'exclure du champ conventionnel les médecins remplaçants". Dans un communiqué, l'organisation syndicale rappelle que les "remplaçants sont des médecins de plein droit au même titre que les installés". 

Demandé de longue date, le conventionnement de ces praticiens remplaçants a été balayé par la Cnam, jeudi 16 mai. Une décision incompréhensible pour ReAGJIR : "L'Assurance maladie s’obstine dans sa discrimination infondée des médecins remplaçants qui représentent 5% des médecins inscrits au tableau de l’Ordre des médecins", insiste le syndicat, précisant que ces "remplaçants ne sont pas des sous-médecins". 

Face à ce refus, l'organisation appelle donc la Cnam "à revoir sa position" et tient à rappeler ses revendications. Parmi elles, la création d'un espace Amelipro dédié pour chaque médecin remplaçant disposant d'une CPS "afin de faciliter le recours aux téléservices et les échanges avec l'Assurance maladie", l'élargissement de l'aide supplémentaire en cas de congé maternité, paternité ou adoption d'un remplaçant "avec des modalités adaptées à leurs besoins" et la valorisation de l'engagement des remplaçants par une rémunération forfaitaire dédiée à certaines missions prioritaires", écrit-elle 

Des positions déjà évoquées par le syndicat après les précédentes propositions de la Cnam, mi-mars, dans le cadre de la quatrième séance plénière des négociations. 

*Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants (ReAGJIR). 

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
6 débatteurs en ligne6 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17