30 euros la consultation : pas avant mars, voire juillet 2025 pour les généralistes...

Au terme d'une séance de négociations marathon de 15 heures, jeudi 16 mai, la Cnam a enfin dévoilé aux syndicats de médecins sa proposition de calendrier d'application des revalorisations tarifaires. La caisse soumet aux libéraux deux scenarios. Mais aucun ne prévoit une revalorisation du G à 30 euros dès 2024…

16/05/2024 Par Aveline Marques
Alerte / Urgent Rémunération

Déception pour les syndicats. Alors qu'ils réclamaient une application dès la fin de l'année 2024 de la revalorisation de la consultation de base du généraliste à 30 euros – à défaut de l'avoir dès la signature, clause des 6 mois oblige – la Cnam propose un calendrier qui reporte cette hausse... au mieux au 15 mars 2025.

Dans la soirée de jeudi, au terme d'une intense journée de négociations qui a permis de passer en revue la proposition d'accord conventionnel "ligne par ligne", la Cnam a soumis deux scenarios aux représentants des médecins libéraux. Le premier prévoit un tarif de 28 euros pour les généralistes en décembre 2024 et de 30 euros… en juillet 2025 seulement ; l'APC serait dans un premier temps porté à 58 euros et dans un second temps à 60 euros. De même, 50% des revalorisations spécifiques ciblant certaines spécialités (dont les pédiatres) s'appliqueraient en décembre, le solde étant dû à l'été suivant. La hausse du coefficient de charges des actes techniques ferait elle aussi l'objet d'un calendrier dynamique : +3% en fin d'année 2024, +4% supplémentaires en juillet 2025.

Le second scénario permet d'aller tout droit aux revalorisations promises, mais pour cela il faudra attendre le 15 mars 2025...

Source : Cnam

 

Source : Cnam

 

Source : Cnam

Cette proposition a rencontré "un refus de tous les syndicats", a réagi le Dr Franck Devulder, président de la CSMF, sollicité par Egora. Ce calendrier "ne rencontre pas l'enthousiasme, ça s'est un peu tendu", a reconnu Thomas Fatôme auprès de l'AFP. Mais "la nuit va porter conseil et on se retrouve demain [vendredi 17/05, NDLR] à midi", a commenté le directeur de la Cnam, se réjouissant d'avoir "balayé tous les sujets" lors de cette première séquence.

Les négociations doivent s'achever ce vendredi, avec la présentation par la Cnam d'une copie finalisée en fonction des "retours" des six syndicats. Ils auront ensuite jusqu'à fin mai pour se prononcer sur leur signature, ou pas.

 

Article mis à jour le vendredi 17 mai à 10h45

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

21 commentaires
Photo de profil de Georges Fichet
4,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
"Ils" nous prennent vraiement pour des imbéciles. Je me suis révolté à l'instauration du tiers payant et le deviens chaque jour davantage, un peu plus qu'hier et bien moins que demain. De révolté, je ...Lire plus
Photo de profil de Avocat  Du Diable
1,6 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 1 mois
Et bien, je n'ai plus envie pour 26,50 E de soigner un diabétique coronarien dépressif auxquels je dois annoncer qu'il a un cancer et lui stipuler qu'aujourd'hui la consultation est surcotéé parce qu...Lire plus
Photo de profil de Chambon Dominique
2,1 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 1 mois
Les syndicats sont au pied du mur. Espérons qu’ils se comporteront mieux que les quarante dernières années!…...Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17