"J'ai des bouffées d'angoisse en pensant à la nuit qui m'attend" : confessions d'une jeune urgentiste désenchantée | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"J'ai des bouffées d'angoisse en pensant à la nuit qui m'attend" : confessions d'une jeune urgentiste désenchantée

Alors que le gouvernement tarde à annoncer son plan pour l'hôpital, les conditions de travail des urgentistes deviennent de plus en plus invivables. Sur Instagram et Facebook , la page Mots d'urgentiste a décidé de donner la parole et de dévoiler les visages de ces jeunes médecins, passionnés par leur métier mais déjà désabusés. Nous publions le témoignage de Béatrice, 32 ans, en poste à temps plein depuis deux ans. "Je m'appelle Béatrice, j'ai 32 ans, je suis médecin urgentiste. Je travaille à temps plein aux urgences et au Samu...
20 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…