Crise des opioïdes : jugés responsables, les labos américains vont devoir débourser des milliards

28/08/2019 Par Aveline Marques
International Médicaments
Le laboratoire Johnson & Johnson vient d'être condamné à payer 572 millions de dollars dans l'Oklahama. Pour éviter les poursuites, le fabricant de l'Oxycontin, Purdue Pharma, est prêt à débourser jusqu'à 12 milliards de dollars.

  Les négociations sont en cours d'après la presse américaine. Le groupe Purdue Pharma, propriété de la famille Sackler, aurait offert de payer entre 10 et 12 milliards de dollars pour solder 2300 plaintes déposées contre lui dans l'Ohio, afin d'éviter un procès prévu le 21 octobre. D'autres laboratoires et distributeurs pharmaceutiques attaqués dans le dossier de l'Ohio devraient désormais se placer dans cette logique, après qu'un magistrat de l'Oklahoma a estimé lundi que Johnson & Johnson portait sa part de responsabilité pour avoir adopté des pratiques "trompeuses de marketing et de promotion des opiacés". Le groupe a été condamné à payer 572 millions de dollars. Ces industriels sont accusés d'avoir encouragé les médecins à surprescrire les opioïdes alors même qu'ils savaient qu'ils généraient de graves dépendances. En 2017, la crise des opiacés auraient fait 47 000 morts par overdose. Le procès de l'Oklahoma, le premier depuis le début de cette crise érigée en urgence sanitaire nationale par le gouvernement, a aussi mis en lumière "une quantité étonnante d'éléments à charge", qui pourront être utilisés devant d'autres tribunaux, souligne Elizabeth Burch, professeure de droit à l'Université de Géorgie. Les élus américains, y compris les maires de métropoles comme New York ou les procureurs de nombreux Etats, semblent de plus en plus déterminés à... faire payer les groupes pharmaceutiques pour les dépenses induites par ce fléau : depuis la mobilisation des forces de l'ordre ou du personnel d'urgence face aux overdoses, jusqu'aux soins médicaux pour les malades, en passant par les programmes de prévention qui se sont multipliés à travers le pays. Ainsi, pour le seul Etat de l'Oklahoma, la note sur les 30 ans à venir avait été chiffrée à plus de 17 milliards de dollars. Selon Caleb Alexander, un spécialiste de l'université Johns Hopkins cité dans le dossier de l'Ohio, les mesures à prendre nationalement pour maîtriser cette crise pourraient atteindre 453 milliards de dollars sur les dix prochaines années.   [Avec AFP]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17