Épidémie d’opioïdes aux États-Unis : l’industrie pharmaceutique accusée

24/10/2017 Par Catherine le Borgne
International

Dans une grande enquête menée avec le magazine d’informations 60 Minutes de la chaîne CBS, The Washington Post met en cause des fabricants de médicaments dans la propagation de médicaments opioïdes qui a fait 200 000 morts par overdose depuis 2000 aux États-Unis.

En avril 2016, au pic de l’épidémie d’opioïdes, une loi votée par le Congrès américain a privé la Drug Enforcement Agency (DEA, agence fédérale de lutte contre le trafic de drogue) de “sa plus puissante arme contre les entreprises pharmaceutiques soupçonnées d’inonder le marché avec leurs opioïdes sur ordonnance”, souligne le Washington Post dans une enquête à charge contre l’industrie pharmaceutique publiée ce week-end. Cette loi favorable au secteur pharmaceutique a été “le point d’orgue d’une campagne multifacettes orchestrée par l’industrie du médicament” pour entraver le combat mené par la DEA contre les distributeurs et les grossistes en médicaments qui fournissaient médecins et pharmaciens véreux, lesquels, à leur tour, inondaient le marché noir avec ces pilules. L’industrie a travaillé en coulisses avec ses lobbyistes et en ciblant des membres clés du Congrès, “dépensant plus de 1 million de dollars pour arriver à ses fins”, explique le journal. Pire encore, le plus ardent défenseur de cette loi votée en avril 2016 était le député républicain Tom Marino, censé devenir “le futur tsar de la lutte antidrogue de la Maison-Blanche” : l’homme nommé par Trump à la tête du Bureau chargé de la politique nationale de lutte contre la drogue (Office of National Drug Control Policy). Le 17 octobre, soit deux jours après la parution de l’enquête, Trump a annoncé sur twitter que Tom Marino avait finalement décidé de ne plus briguer ce poste. Par ailleurs les autorités à Washington ont annoncé mardi avoir pour la première fois inculpé deux Chinois et leurs complices présumés en Amérique du Nord pour fabrication et distribution de fentanyl. "Pour la première fois nous avons inculpé des trafiquants majeurs chinois de fentanyl, qui ont utilisé internet pour vendre du fentanyl et des dérivés du fentanyl à des trafiquants de drogue et des consommateurs aux Etats-Unis", a déclaré Rod Rosenstein, numéro deux du ministère américain de la Justice. "Le fentanyl et les substances similaires au fentanyl arrivent dans le pays de nombreuses façons parmi lesquelles l'envoi en provenance d'usines en Chine, directement à destination de clients aux Etats-Unis qui achètent sur internet", a-t-il ajouté.   [Avec courrier interntional.com et l'AFP]  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17