Bourguignon, Bachelot, Fischer… Les promus de la Légion d'honneur du 14 juillet

18/07/2022 Par A.M.
Personnalités
Sur les 329 personnes distinguées au sein de la promotion civile de la Légion d'honneur du 14 juillet, près de 18% œuvrent dans les domaines de la santé, du social ou de l'humanitaire. Parmi elles, les anciens ministres Brigitte Bourguignon, Roselyne Bachelot, le Pr Alain Fischer et de nombreux praticiens hospitaliers.

  A l'instar de ses prédécesseurs avenue de Ségur, l'ancienne ministre de la Santé et de la Prévention Brigitte Bourguignon, vient d'être élevée au grade de chevalier de la Légion d'honneur, au sein de la promotion civile du 14 juillet. Ministre de la Culture dans le gouvernement Castex, Roselyne Bachelot a été promue au grade de commandeur. Quant au Pr Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, il est désormais grand officier. Par ailleurs, 25 médecins, pour la plupart praticiens hospitaliers, ont été distingués.     Grand officier Alain Fischer, professeur des universités-praticien hospitalier en immunologie et hématologie pédiatrique, professeur émérite au Collège de France, membre de l’Académie des sciences. Commandeur du 27 mai 2018 ;     Commandeur Roselyne Bachelot, ancienne ministre, chroniqueuse. Chevalier du 30 novembre 2013 ; Jean-Baptiste Ricco, professeur des universités émérite, ancien chef du service de chirurgie vasculaire d’un centre hospitalier universitaire, membre de l’Académie nationale de médecine. Officier du 31 octobre 2013 ;   Chevalier Cécile Bébéar, PU-PH, cheffe de service du laboratoire de bactériologie et directrice du centre national de référence des infections sexuellement transmissibles bactériennes d’un CHU; Theodora Bejan-Angoulvant, PU-PH du service de pharmacologie médicale d’un CHU; Soumeya Bekri, PU-PH, cheffe de service du laboratoire de biochimie métabolique d’un CHU; Hélène Beloeil, PU-PH, cheffe du service d’anesthésie-réanimation d’un CHU; Brigitte Bourguignon, ancienne ministre, conseillère départementale du Pas-de-Calais, présidente d’une association d’insertion ; Philippe Carenco, PH ; Isabelle Chabin-Gibert, médecin, responsable du département précarité, accès à la prévention et aux soins d’une ARS; Charles Chapron, PU-PH, chef du service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction d’un CHU; Olivier Clément, chef de service hospitalier ; Frédéric Collart, PU-PH ; Laure de Decker, PU-PH, présidente de la société francophone d’oncogériatrie, cheffe du pôle hospitalo-universitaire de gérontologie et cheffe du service de médecine aiguë gériatrique d’un CHU ; Ghislaine Dehaene-Lambertz, pédiatre, directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique ; Christèle Gras-Le Guen PU-PH, cheffe du service de pédiatrie générale et des urgences pédiatriques d’un CHU ; Pierre Graux, PU-PH, chef du service cardiologie-soins intensifs d’un groupement hospitalier ; Kada Klouche, PU-PH, chef du département de médecine intensive et de réanimation d’un CHU ; Joelle Laugier, médecin, cheffe du service d’addictologie d’un CH, directrice d’un centre de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie ; Michel Lecendreux, psychiatre et pédopsychiatre, coordinateur médical et scientifique au centre pédiatrique des pathologies du sommeil d’un centre hospitalier ; Marie-Reine Losser, PU-PH, cheffe du service d’anesthésie-réanimation et médecine péri-opératoire d’un CHU ; Philippe Mabo, PU-PH, vice-président en charge du campus santé de l’université Rennes 1 ; Jean-Vital de Monléon, PH pédiatre d’un CHU ; Aramé Reymes-Mbodje, PH, directrice d’un centre d’information et de prévention du sida ; Nathalie Salles, PU-PH, gériatre, cheffe du pôle de gérontologie clinique d’un CHU, présidente d’une société savante ; Guillaume Vaiva, PU-PH, chef du pôle psychiatrie, médecine légale et santé en milieu hospitalier d’un CHRU ; Jean-François Wirth, psychiatre, médecin-adjoint de l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police ; Wanda Yakhlef, médecin, cheffe de pôle dans un établissement public de santé.  

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire
4 débatteurs en ligne4 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17