Trois médecins français succombent au coronavirus | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Trois médecins français succombent au coronavirus

Hospitalisé le 4 mars après avoir été testé positif au Covid-19, Jean-Jacques Razafindranazy, médecin urgentiste du CHU de Compiègne, est décédé dans la nuit du samedi 21 mars. Deux autres décès de soignants sont également survenus dans le week-end dans le Grand Est, provoquant l’inquiétude du corps médical.

 

 

“Mon père, ce héros”. C’est dans un post Facebook que l’un des enfants du Dr Jean-Jacques Razafindranazy a annoncé la triste nouvelle. Ce médecin urgentiste, âgé de 67 ans, exerçait depuis plusieurs années au CHU de Compiègne, considéré comme le premier cluster sur notre sol. Selon le Parisien, il avait pris en charge les premiers patients contaminés par le Covid-19. Infecté à son tour et hospitalisé le 4 mars, il est décédé à l’hôpital Lille dans la nuit du samedi 21 mars.

Selon sa fille, le praticien aurait contracté le virus durant une garde. “Il est revenu d'une garde très fatigué, se souvient son fils. Il est très vite tombé malade, ne mangeait plus, n'avait plus de goût alors que c'était un bon vivant. Malgré tout, se sachant malade, il a voulu retourner travailler et a vite été mis de côté par ses collègues.” Le praticien souhaitait être inhumé à Madagascar, son île natale. Ce ne sera toutefois pas possible.

 

“Lourd tribut”

D’après le ministre de la Santé, il s’agit-là du premier médecin français officiellement victime du coronavirus. “C’est un très lourd tribut payé par la famille des médecins aujourd’hui”, a déclaré Olivier Véran. Les collègues du Dr Jean-Jacques Razafindranazy se disent abattus. “La situation est grave, on n'a pas demandé à mourir. On assume nos responsabilités, mais les citoyens ne se rendent pas compte de la gravité de la situation”, a expliqué un urgentiste de l'Oise au Parisien.

 

Deux autres soignants ont également succombé au coronavirus ce week-end dans le Grand Est. Le Républicain Lorrain a annoncé le décès de Sylvain Welling, généraliste de 60 ans à L’Hôpital, commune près de Saint-Avold (Moselle), le 22 mars. Il souffrait d’une infection pulmonaire virale, ses proches soupçonnent de fait le Covid-19. Sur les réseaux sociaux, Claude Leicher, médecin généraliste et président de la Fédération des communautés professionnelles territoriales de santé (FCPTS), a déploré la mort de ce confrère.

 

Par ailleurs, selon France Bleu, un gynécologue obstétricien de 66 ans, le Dr Jean-Marie Boegle, exerçant depuis 25 ans à la clinique Diaconat de Mulhouse (Haut-Rhin), est décédé au CHU de Dijon. Il faisait partie des premières personnes transférées. "Il avait contracté le virus auprès de l'une de ses patientes lors d'une consultation au sein de son cabinet", a affirmé la clinique dans un communiqué publié ce lundi.

 

[avec Le Parisien, France Bleu et Le Républicain Lorrain]

 

22 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…