Le projet de loi instaurant la "pénalité" de 5 euros doit être déposé à l'été ou à l'automne au Parlement;

Le projet de loi doit être déposé à l'été ou à l'automne.

Taxe lapin : les plateformes de prise de rendez-vous "vont jouer le jeu", assure Valletoux

Balayant les craintes exprimées par le PDG de Doctolib, le ministre délégué à la Santé a défendu la faisabilité de la mise en place d'une "pénalité" de 5 euros en cas de rendez-vous médical non honoré par un patient. Ce n'est, dit-il, qu'un problème d'"organisation".

11/04/2024 Par Aveline Marques Moins de 5 min
Politique de santé
Vignette
Le projet de loi instaurant la "pénalité" de 5 euros doit être déposé à l'été ou à l'automne au Parlement;

Le projet de loi doit être déposé à l'été ou à l'automne.

"Ce n'est pas une tâche administrative énorme, à partir du moment où il y a l'empreinte bancaire, techniquement c'est faisable", a défendu Frédéric Valletoux ce jeudi 11 avril au micro de Sud Radio, au lendemain des réticences exprimées par le PDG et fondateur de Doctolib, Stanislas Niox-Chateau, concernant la "taxe lapin". Ce dernier avait en effet exprimé des réticences concernant l'empreinte bancaire préalable, une procédure qui pouvait constituer "un fardeau administratif" pour les médecins et "entraver" l'accès aux soins des patients les moins à l'aise avec le numérique. 

"C'est un problème de calage technique, on va dire", a balayé le ministre délégué à la Santé, rappelant que cette pénalité, "c'est Doctolib qui l'avait proposée il y a quelques mois" et que "c'était souhaité par les médecins".

"Les plateformes ont facilité l'accès à des rendez-vous, ils ont joué un rôle d'intermédiaire qui n'existait pas auparavant, c'est très bien. La contrepartie c'est que parfois on prend plusieurs rendez-vous et on choisit celui qui est le plus favorable et on oublie d'annuler les rendez-vous qu'on a pris", a-t-il souligné. Et d'assurer : "Toutes les plateformes vont jouer le jeu, on va mettre ça en place avec eux". "Néanmoins, on ne couvrira que la moitié des rendez-vous", a-t-il rappelé, l'autre moitié étant pris auprès de secrétariats ou des médecins eux-mêmes.

Le ministre a indiqué qu'un projet de loi instaurant cette "pénalité" -"qui n'est pas une taxe"- sera déposé "à l'été ou à l'automne", pour une mise en place au 1er janvier 2025. Seuls les médecins, généralistes et spécialistes, seront concernés dans un premier temps, a-t-il précisé.

"C'est le médecin qui d'abord fera le choix ou pas de demander l'empreinte bancaire au patient qui prend rendez-vous, et qui ensuite aura le choix de déclencher ou pas cette pénalité", a insisté Frédéric Valletoux.

[avec Sud Radio]

Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

4 commentaires
15 débatteurs en ligne15 en ligne
Photo de profil de Fabien Bray
5,1 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
"C'était demandé par les médecins" Non c'est faux, aucun médecin n'a demandé la création d'une taxe de 5€. Certains ont demandé la possibilité de facturer la consultation en cas de rdv non honoré et...Lire plus
Photo de profil de Rodolphe  Girardet
Rodolphe Girardet est en ligne
935 points
Débatteur Renommé
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
Quand on en arrive à de telles affirmations, c’est vraiment qu’on est largué. Désolé monsieur mais personne n’a envie de jouer dans cette affaire. L’usine à gaz présentée en grande pompe est chronopha...Lire plus
Photo de profil de Dominique Adelving
1,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 1 mois
Taxe "lapin" parce que le médecin devra courir comme un lapin quad le patient débité viendra lui demander des comptes !...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17