Mesures contre l'intérim "cannibale" : Braun appelle les hôpitaux à anticiper une fronde des médecins au printemps

20/10/2022 Par A.M.
Politique de santé
Suspendues depuis près d'un an, les mesures de limitation financières de l'intérim médical seront "appliquées au printemps" prochain, a promis le ministre de la Santé lors d'une audition par la commission des Affaires sociales du Sénat, mercredi 19 octobre. François Braun appelle à les hôpitaux à se préparer à "un mois" de grève des médecins intérimaires.

  "Cela va créer des problèmes, c'est évident", prévient François Braun. Votée depuis 2016 mais jamais véritablement appliqué, le plafonnement des rémunérations des médecins intérimaires sera effectif au printemps 2023, a affirmé le ministre de la Santé devant les sénateurs de la commission des Affaires sociales, mercredi 19 octobre. Prévu par la loi Rist adoptée au printemps 2021, le blocage par le comptable public des rémunérations hors plafond réglementaire* avait en effet été suspendu à l'automne dernier devant les vives inquiétudes manifestées par les hôpitaux, encore en lutte contre le Covid. Cette fois, "il n'est plus possible d'attendre, sinon on va faire s'effondrer notre système de santé", a déclaré François Braun, qui dénonce l'"intérim cannibale, cet intérim qui fait monter les prix". "Je ne peux pas accepter qu'un médecin gagne en une nuit deux fois ce qu'une infirmière gagne en un mois", a lancé le ministre qui a vécu ces dérives "il y a quelques mois encore" en tant que chef du service des urgences de Metz.

"Les intérimaires vont se mettre en grève ou refuser de travailler, a-t-il prévenu. Ça va durer un mois. Il faut que les établissements puissent anticiper, puissent collaborer entre eux. Mais nous devons agir, et agir maintenant." Le ministre a également justifié une mesure contenue dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2023, qui "lutte contre l'entrée en intérim dès la fin des études". "C'est aussi une mesure de sécurité de nos concitoyens parce que l'intérim est un exercice qui nécessite une adaptation, une expérience que n'ont pas les jeunes diplômés", a justifié François Braun.   *1140 euros pour une garde de 24 heures

Vignette
Vignette
0 commentaire
7 débatteurs en ligne7 en ligne





La sélection de la rédaction

Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17
"Ils ont une peur primaire de la psychiatrie" : pourquoi les étudiants en médecine délaissent cette spécialité
27/02/2024
28
Podcast
"C'est assez intense" : reportage dans un centre de formation des assistants médicaux
01/03/2024
9