Le Sénat lance une mission d’informations sur la financiarisation de la santé

14/02/2024 Par Mathilde Gendron
Economie
La commission des affaires sociales du Sénat va plancher sur la financiarisation de la santé. Objectif : mieux comprendre le sujet et formuler des recommandations. Le rapport est attendu d’ici l’été. 

 

Alors que la commission des affaires sociales du Sénat devait ouvrir une mission d’informations sur les complémentaires santé, Public Sénat a annoncé qu’elle va finalement élargir son sujet à la financiarisation de la santé. Le groupe Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants (RDPI) a, en effet, décidé, via son droit de tirage annuel*, de lancer une enquête sur ce sujet. C’est le sénateur Xavier Lacovelli (Rennaissance) qui en sera le rapporteur. 

L’enquête sera conduite par Corinne Imbert (LR), Olivier Henno (Union centriste) et Bernard Jommier (PS). “La financiarisation, c’est le fait que ces acteurs extérieurs au système de soins, de santé, y investissent pour dégager des revenus. Avant la financiarisation, l’argent collecté et les cotisations servaient à financer le système lui-même, des salaires, du matériel. Là, des revenus sont convertis en rémunération d’actionnaires. C’est une fuite des recettes hors du système de soins, une perte de contrôle des acteurs du soin”, indique le sénateur et médecin généraliste Bernard Jomier. “C’est un défi majeur en cours, qui peut pulvériser notre système de soin, dans ses fondamentaux même”, ajoute-t-il. 

Le sujet des complémentaires santé sera tout de même sur la table car les sénateurs veulent comprendre l’envolée de leur prix. “On part du constat qu’il y a une grande opacité dans les prix des mutuelles et qu’elles ont fortement augmenté en général, et en particulier pour les retraités. L’objectif est d’éclaircir la fixation des prix des mutuelles”, expliquent les sénateurs du groupe RDPI. 

Dans son rapport “charges et produits” de juillet 2023, l’Assurance maladie indiquait que la financiarisation de la santé est “un phénomène complexe sur lequel peu de données ou d’analyses existent à ce stade et qu’il faut pourtant objectiver afin de permettre aux pouvoirs publics de le suivre et le réguler”. 

En plus de faire un état des lieux de la financiarisation de la santé en France, la commission des affaires sociales devra émettre des recommandations. Leur rapport est attendu pour “fin mai, début juin”. 

[Avec Public Sénat

 

*Le droit de tirage annuel permet à un groupe politique d’inscrire à l’ordre du jour un sujet visant à la création d’une commission d’enquête. 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

3 commentaires
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de M A G
2,8 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 4 mois
Le système est en train de s'écrouler; il est donc normal que les gouvernants évitent à tout prix des vraies analyses. Et "la financiarisation" de la santé est un bouc émissaire idéal, qui passera ...Lire plus
Photo de profil de Lisa K
78 points
Médecins (CNOM)
il y a 4 mois
Pour faire gagner du temps au Sénat et pour les plus curieux, il faut suivre le blog "viedebio", il explique par le menu les mécanismes et ressorts politico-financiers de financiarisation des soins. L...Lire plus
Photo de profil de Sophie Sugier
5,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 4 mois
Et cela va couter combien encore ? Il y a un tas de fonctionnaires dans les ars et ministères qui peuvent répondre .deja que les augmentations des sénateurs et députés nous coutent plus de 550.000euro...Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17