"Il est de notre devoir à tous de trouver une solution intelligente et collective" : l’Ordre des médecins salue l’adoption de la PPL Rist

12/05/2023 Par Louise Claereboudt
Politique de santé
Après avoir émis des "inquiétudes" sur "l’orientation initiale du texte", le Conseil national de l’Ordre des médecins se réjouit que la loi sur l’accès direct aux IPA et kinés "soit davantage équilibrée".

  Dans un communiqué publié sur son site ce jeudi 11 mai, le Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom) a salué l’adoption définitive de la proposition de loi Rist, qui ouvre la voie à l’accès direct aux infirmières en pratique avancée, kinés et orthophonistes. Par 226 voix pour contre 1, l’Assemblée nationale a en effet donné son feu vert au texte mercredi en fin d’après-midi, mettant fin à plusieurs mois de discussions parlementaires. "Si, au départ, nous avions pu formuler des inquiétudes quant à l'orientation initiale de ce texte, nous nous réjouissons que la loi adoptée soit davantage équilibrée", écrit l’Ordre, jugeant que le texte prévoit "une meilleure pratique de l’exercice coordonné selon le diagnostic des médecins". L’instance appelle l’exécutif à prendre les "dispositions nécessaires" pour faire appliquer cette loi et, plus largement, à tout mettre en œuvre pour "lutter contre les déserts médicaux". Interrogés par Egora, les représentants des kinés et IPA, eux, se montrent en revanche déçus de la limitation de la portée de l’accès direct, avec l’exclusion des CPTS.

Alors que l’examen de ce texte a suscité de vives tensions entre les professions de santé, l’Ordre des médecins estime que les politiques publiques "doivent considérer la diversité des prérogatives et compétences des professionnels de santé, pour que le parcours de soins de chaque patient soit respecté par la qualité et la sécurité de ces soins garantis". "Il est de notre devoir à tous de trouver une solution intelligente et collective, avec l’ensemble des professions de santé, pour régler ces problèmes", souligne-t-il. La loi devrait être promulguée d’ici 15 jours. L’Ordre se dit "prêt à contribuer activement à tous les travaux qui iront dans ce sens".    

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
22 débatteurs en ligne22 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17