Date, publics prioritaires, modalités… Ce qu'il faut retenir de la campagne de vaccination contre la grippe

19/10/2021 Par Aveline Marques
Santé publique
Afin de ne "perdre aucune opportunité de vacciner" les personnes les plus fragiles, le lancement de la campagne de vaccination antigrippale en ville a été avancé de quatre jours. Jusqu'au 22 novembre, les doses seront réservées aux personnes ciblées par les recommandations.

  "Parce que tout est prêt pour la vaccination contre la grippe, nous avançons son lancement dès aujourd'hui en Ehpad et le 22 octobre pour les publics prioritaires", a annoncé lundi 18 octobre le ministre de la Santé Olivier Véran. Il s'agit pour la Direction générale de la santé de ne "perdre aucune opportunité de vacciner" les personnes les plus fragiles, "dans un contexte de cocirculation des virus de la Covid-19 et de la grippe, augmentant le risque de co-infection et de développement de formes graves et de décès", précise-t-elle dans un message DGS-urgent du 19 octobre. Si les bons de prise reçus par les personnes à risque mentionnent la date du 26 octobre initialement prévue pour le lancement, les professionnels de santé pourront éditer les bons de vaccination, délivrer, et administrer le vaccin contre la grippe aux personnes ciblées par les recommandations dès le 22 octobre.

La vaccination sera dans un premier temps "réservée aux personnes ciblées par les recommandations vaccinales durant les premières semaines de la campagne soit du 22 octobre au 22 novembre 2021". De nouveaux professionnels de santé ont été inclus cette année dans les populations cibles : cardiologues, néphrologues, pneumologues, rhumatologues, endocrinologues, gériatres et orthophonistes ont reçu un bon permettant une prise en charge du vaccin à 100%. "Un suivi spécifique de la couverture vaccinale des professionnels de santé, y compris des professionnels libéraux, est prévu pour la campagne de vaccination contre la grippe 2021-2022", annonce le ministère. Pour cette campagne, trois vaccins sont mis à disposition : Vaxigrip Tetra, le seul qui peut être utilisé chez les moins de 3 ans, Efluelda (réservé aux 65 ans et plus) et Influvac Tetra. La précédente campagne ayant été...

marquée par un afflux de patients volontaires et en conséquence, une forte restriction de doses, "près de 17% de doses supplémentaires seront disponibles" cette année précise la DGS. La HAS, dans son avis du 23 septembre, a confirmé que la réalisation concomitante des vaccins contre la grippe et la Covid-19 était possible "afin d’éviter tout délai dans l’administration de l’une ou l’autre de ces injections", rappelle le ministère. En Ehpad, la vaccination "conjointe" avec le rappel de vaccin anti-Covid est même privilégiée "afin d’éviter de mobiliser de façon répétée des équipes soignantes pour vacciner les résidents et les professionnels". Les deux injections peuvent être pratiquées le même jour, mais sur deux sites de vaccination distincts. En centres de vaccination, seuls les professionnels de santé habilités (médecin, pharmacien, sage-femme, infirmière) peuvent réaliser la vaccination contre la grippe. La DGS précise que "la HAS a été saisie pour avis sur l’évolution des compétences des préparateurs en pharmacie, afin qu’ils puissent également, sous la responsabilité du pharmacien, vacciner contre la grippe en officine".

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17