Les patients avec ordonnance seront prioritaires pour le dépistage du Covid, annonce Veran | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les patients avec ordonnance seront prioritaires pour le dépistage du Covid, annonce Veran

Lors d’un point épidémiologique sur l’épidémie de Covid-19, le ministre des Solidarités et de la Santé a présenté des chiffres actualisés du taux d’incidence et de reproduction du virus. Il a insisté sur une gestion territorialisée, par département ou par ville, de la crise et souligné le “rôle important” des généralistes. 
 

Pour son premier point épidémiologique sur le Covid-19 depuis la reprise de l’épidémie, Olivier Véran n’a pas mâché ses mots : “Nous alertons depuis plusieurs semaines sur une reprise de l’épidémie”, a-t-il affirmé, l’air grave, évoquant “plusieurs départs de feu” qui ont été gérés mais “d’autres plus difficiles à contenir”. 

Tout en rappelant les quatre piliers de la stratégie gouvernementale : respect des gestes barrières, “tester-alerter-protéger”, protection des personnes âgées et vulnérables et stratégie adaptée et différenciées selon les territoires, Olivier Véran a reconnu qu’il était encore “dur de dire” combien de temps les efforts contre le virus devraient se poursuivre. 

 

Le ministre a d’ailleurs particulièrement axé son propos sur la nouvelle stratégie gouvernementale : les actions ciblées à l’échelle de villes ou de départements, grâce à des “outils qui permettent une vision détaillée, quasi en temps-réel”, permettant “d’anticiper et d’intervenir de manière ciblée”. Et pour illustrer son propos, il a révélé les dernières données actualisées du taux d’incidence et de reproduction. Ainsi, le taux d’incidence est hausse constante et arrive à 83 cas pour 100.000 habitants. A titre de comparaison, il était de 10 fin juillet. Le fameux taux de reproduction “R” quant à lui est supérieur à 1, il était de 3 au pic épidémique. Enfin, le taux de positivité est de 5,4%. 

Olivier Véran s’est notamment dit “inquiet” des dynamiques épidémiologiques dans certains territoires dans lesquels “le taux d’incidence explose”. Actuellement, le seul d’alerte est de 50 pour 100.000 habitants et 53 départements ont dépassé ce seuil. A Marseille, Bordeaux et Lyon, il est de six fois ce seuil, par exemple. Concernant le taux d’occupation des lits en réanimation, le ministre a prévenu que des places devaient être gardées disponibles pour toutes les pathologies hors Covid et éviter des déprogrammation de soins.  “Le virus n’est pas devenu moins dangereux. Une circulation plus active finit forcément par d’avantage de cas grave en hospitalisation et réanimation”, a-t-il affirmé. 

Aussi, “si la situation sanitaire ne s’améliore pas d’ici la semaine prochaine” et si le nombre d’entrées en réanimation ne cesse de croître dans ces territoires, des mesures “encore plus fortes” seront prises comme la fermeture des bars et restaurants et l'interdiction des rassemblements publics. “Nous avons demandé aux préfets du Rhône et des Alpes-Maritimes de concerter les élus pour proposer au Gouvernement des mesures pour limiter la propagation du virus”, a indiqué Olivier Véran. 

 

Les tests sur prescriptions des MG prioritaires

Le ministre s’est également félicité d’avoir atteint les 1,2 millions de tests réalisés sur une semaine. Mais, conséquence directe : des “embouteillages”, “surtout dans les grandes villes”. Il a donc rappelé qu’une politique de priorisation...

10 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…