Généraliste accusé d’euthanasie : la réponse de Buzyn sur le midazolam en ville | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Généraliste accusé d’euthanasie : la réponse de Buzyn sur le midazolam en ville

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, répond en une lettre au président de l’URML Normandie après la mise en examen d’un généraliste accusé d’euthanasie pour avoir donné du midazolam à des patients en fin de vie. Elle annonce vouloir lancer des travaux pour encadrer et garantir l’accès à ce produit pour les patients en ambulatoire. 

Après la mise en examen du Dr Méheut, généraliste normand accusé d’euthanasie pour avoir administré du midazolam à des patients en fin de vie, l’Union régionale des médecins libéraux de Normandie (URLM) avait adressé un courrier à la ministre de la Santé pour défendre la cause du médecin. Ils y demandaient notamment l’annulation de sa suspension, et l’ouverture du midazolam pour les médecins généralistes en ville. 

Ce vendredi 10 janvier, la ministre de la Santé a répondu en une lettre au président de l’URML Normandie. “J’ai été très sensible à votre démarche et tenais à vous en faire part”, écrit ainsi Agnès Buzyn. 

 

 

Si elle ne tient pas à porter d’appréciations sur les procédures de justice en cours concernant le Dr Méheut (qui sera jugé en février, ndlr), elle indique avoir...

8 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…