Le vaccin Janssen suspendu aux États-Unis après des signalements de caillots sanguins, son déploiement retardé en Europe   | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le vaccin Janssen suspendu aux États-Unis après des signalements de caillots sanguins, son déploiement retardé en Europe  

L’annonce des États-Unis de mettre le vaccin du laboratoire Johnson & Johnson en “pause” entraîne le retard de son déploiement en Europe. Les autorités sanitaires américaines veulent enquêter sur des cas graves de caillots sanguins signalés chez des patients après avoir reçu une injection.  
 

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a indiqué mardi 13 avril qu'il avait "pris la décision de retarder le déploiement" de son vaccin unidose contre le Covid-19 en Europe après la décision des autorités sanitaires américaines de recommander "une pause" dans son utilisation aux États-Unis. Les principales agences fédérales de santé publique du pays souhaitent en effet enquêter sur les cas de personnes ayant développé des cas graves de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin et préconisent d'en suspendre les injections en attendant les conclusions. 

A ce stade, aux États-Unis, une personne est morte d'une thrombose sanguine et une autre se trouve dans un état critique après avoir reçu une injection de Janssen, a indiqué l’Agence américaine des médicaments (FDA). Au total, six personnes âgées de 18 à 48 ans ont présenté, 6 à 13 jours après l'injection, des symptômes de thrombose cérébrale, conjugués avec une chute de leur niveau de plaquettes sanguines. Peter Marks, de la FDA, a comparé ces cas avec les caillots sanguins répertoriés comme un effet secondaire "très rare" du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. Selon les experts, les caillots sanguins pourraient être provoqués par une très rare réponse immunitaire à ces deux vaccins. 

Le laboratoire américain a indiqué être “en train d'étudier ces cas avec les autorités européennes de santé”, sans donner plus de détails sur l'ampleur du report du déploiement en Europe. "La sécurité et le bien-être des personnes qui utilisent nos produits sont notre priorité absolue", a-t-il également souligné dans un communiqué, en rappelant au passage que 6,8 millions de doses de son vaccin anti-Covid ont déjà été administrées sur le territoire américain depuis son autorisation en urgence fin février. Selon une responsable des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), le risque est...

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…