Véran reconnaît "un manque de clarté dans la communication et l'explication de la campagne vaccinale" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Véran reconnaît "un manque de clarté dans la communication et l'explication de la campagne vaccinale"

Ce dimanche 10 janvier, le ministre de la Santé était l’invité du Grand Rendez-Vous Europe 1/Cnews/Les Echos. L’occasion pour Olivier Véran de revenir sur la campagne de vaccination qui doit s’intensifier avec, notamment, les premières doses du vaccin Moderna. Le ministre a tenté de rassurer quant à l’identification de plusieurs cas du variant britannique du Covid, mais n’a pas exclu de prendre des mesures plus strictes si la situation devenait incontrôlable.
 

“Nous nous donnons tous les moyens pour empêcher la diffusion du variant anglais” qui a plongé le Royaume-Uni dans une situation “catastrophique”, a déclaré ce dimanche le ministre de la Santé, invité du Grand Rendez-Vous Europe 1/CNews/Les Echos. A ce jour, en France, une dizaine de cas de ce variant, plus contagieux, ont été détectés sur notre territoire, a indiqué le ministre qui précise toutefois que “ce virus est a priori sensible au vaccin”.

Alors que le Gouvernement se trouve sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines après la lente mise en marche de la campagne de vaccination, le ministre de la Santé a tenté de rassurer, affirmant que la France maintiendra son objectif. “Quand je disais ne pas confondre vitesse et précipitation, ce n'était pas l'éloge de la lenteur. A la fin du mois de janvier, nous aurons vacciné plus d'un million de Français”, a-t-il déclaré.

Le ministre a cependant reconnu “un manque de clarté dans la communication et dans l'explication de la campagne vaccinale”, dont il prend “personnellement le point”. "Nous avons sans doute internalisé l'espèce de défiance générale vis-à-vis des vaccins dont on parlait en permanence sur les plateaux et dans les familles", a confié Olivier Véran. 

“Dix fois plus de centres de vaccination que nos voisins”

Olivier Véran l’assure, la montée en puissance de la campagne n’en est qu’à ses débuts : “Nous avions la garantie de disposer de 78 millions de doses, si tous les vaccins que nous avons achetés sont validés par les autorités sanitaires. Ce sera sans doute plus : on pourrait monter jusqu'à 100 millions dans les 6 prochains mois.” Balayant de ce fait toute inquiétude concernant une éventuelle pénurie.

Le ministre a par ailleurs expliqué plus en détails le déroulé des prochaines semaines. La vaccination aura lieu...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…