Hydroxychloroquine : l’ANSM refuse d’étendre son utilisation et provoque la colère du Pr Raoult | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hydroxychloroquine : l’ANSM refuse d’étendre son utilisation et provoque la colère du Pr Raoult

L’Agence nationale de sécurité du médicament a refusé d’élargir l’utilisation de l’hydroxychloroquine en France, expliquant qu’il n’existait pas de preuves de son efficacité pour traiter le Covid-19. Une décision qui a provoqué la colère du Pr Raoult.  

Nouvel épisode concernant l’utilisation de l’hydroxychloroquine en France. Alors que le Pr Raoult avait demandé à l’Agence nationale de sécurité du médicament d’étendre son utilisation, la position de l’ANSM est claire : il n’est pas question d’autoriser largement l’hydroxychloroquine pour lutter contre le Covid-19. 

L’ANSM motive sa décision par le fait qu’il n’existe pas, à l’heure actuelle, de preuves de son efficacité. “Nous ne pouvons pas répondre favorablement à la demande de RTU (recommandation temporaire d’utilisation) de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19”, indique-t-elle dans un communiqué mis en ligne sur son site vendredi 23 octobre. “A ce jour, les données disponibles, très hétérogènes et inégales, ne permettent pas de présager d’un bénéfice de l’hydroxychloroquine, seule ou en association, pour le traitement ou la prévention de la maladie Covid-19”, indique-t-elle encore.  

 

Le Pr Raoult contre-attaque  

Une décision immédiatement critiquée par l’infectiologue et directeur de l’IHU Méditerranée Didier Raoult. Sur son compte Twitter, le Pr Raoult a dénoncé un “deux poids deux mesures” et accuse l’ANSM de favoriser l’antiviral remdesivir, fabriqué par le laboratoire Gilead.  

L’infectiologue a également pu compter sur un soutien de poids ce week-end : le président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, a décidé d’envoyer, suite à cette décision, un courrier “salé” au ministre de la Santé Olivier Véran. “Cette décision est révoltante à plus d'un titre. A partir de lundi, les équipes de cet institut exceptionnel ne pourront plus soigner les patients selon le protocole appliqué depuis mars 2020. Est-ce à dire que vous choisissez de priver des médecins de faire leur devoir, de soigner leurs patients ?” s’insurge-t-il tout en rappelant que Didier Raoult est l’un des plus “grands microbiologistes du monde”.  

Pour rappel, la marque commerciale du remdesivir, le Veklury, a reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché européen pour les formes graves de Covid-19 et bénéficie en France d’une autorisation temporaire d’utilisation de cohorte. Il a également reçu une autorisation permanente aux Etats-Unis la semaine dernière. L’ANSM précise que cette décision “pourra être révisée”, si on lui apportait de nouvelles études cliniques probantes. 

 

[avec l’Obs et Le Figaro

116 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…