Agressés, les soignants de Lariboisière contraints d'être escortés pour se rendre à l'hôpital | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Agressés, les soignants de Lariboisière contraints d'être escortés pour se rendre à l'hôpital

Victimes à plusieurs reprises d’agressions verbales ou physiques en se rendant sur leur lieu de travail, les personnels soignants de l’hôpital Lariboisière à Paris sont désormais escortés par des agents de sécurité.  

 

Alors que la France est confinée depuis quatre semaines, le personnel soignant de l’hôpital Lariboisière, situé dans le 10ème arrondissement de Paris, est confronté à une situation déroutante. Ils sont agressés, physiquement ou verbalement, lorsqu’ils se rendent ou repartent de l’hôpital : demande d’argent avec des gestes menaçants, tentatives de vol, insultes. 

“Avec le confinement, il y a beaucoup moins de monde de fait dans la rue. On nous voit passer chaque jour par le même chemin, on sait où on va, on sait qui on est. Ceux qui ont décidé de s'en prendre à nous savent très bien où nous trouver”, déplore un soignant, témoignant pour LCI. Des scènes qui sont d’ailleurs assez fréquentes pour que des riverains filment certains de ces actes, comme c’est le cas dans la vidéo ci-dessous. La scène se passe à proximité l’hôpital et d’une salle de shoot.  

"On pointe du doigt la salle de shoot, mais il n’y a pas que les toxicomanes qui font ça", nuance une habitante du quartier auprès de LCI.  

Pour protéger les soignants, l’AP-HP a donc décidé de mettre en place un service de sécurité. Tous les personnels sortant de l’hôpital entre 18 h et 22 h sont accompagnés par un agent entre la gare du Nord, la station de métro et l’hôpital. La présence des forces de l’ordre a également été renforcée. 

 

D’autres menaces en France  

La situation des soignants de Lariboisière n’est pas isolée. D’autre personnels soignants ont également été victimes d’agressions ou de vol ces dernières semaines. Ainsi, près de Nancy, une infirmière libérale a été braquée par deux individus casqués et gantés qui ont volé une quinzaine de masques chirurgicaux. Dans les Yvelines notamment, des caducées ont fait l’objet de vol, permettant ainsi de se déplacer librement pendant le confinement. 

 

[avec LCI]  

16 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…