Des caducées volés dans des véhicules de personnels de santé pendant le confinement | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Des caducées volés dans des véhicules de personnels de santé pendant le confinement

Les caducées de personnels de santé d’un hôpital des Yvelines auraient été dérobés afin d’éviter les contrôles de police pendant le confinement. Un phénomène qui n’est pas isolé. 

 

Stupeur chez les professionnels de santé de l’hôpital de Poissy, dans les Yvelines. D’après Le Parisien, des agents de santé ont été victimes “d’actes de vandalisme” dans la journée de mardi 17 mars. Leurs voitures ont été fracturées sur le parking de l’établissement où elles étaient stationnées et leurs caducées, dérobées.  

Dans cette période de déplacements restreints et de confinement, ce macaron est considéré comme un laisser-passer et permet d’éviter les contrôles. D’après le journal, aucune plainte n’a été déposée au commissariat, mais des soignants ont appelé au “civisme” : “Nous allons travailler en ce moment avec la boule au ventre parce que nous sommes exposés au virus, explique l'un d'eux. On soigne les malades, il faut que les gens respectent notre profession. Sans ce macaron certains d'entre nous risquent de rencontrer des difficultés pour exercer leur profession.”  

L’hôpital de Poissy n’est d’ailleurs pas le seul à être confronté à ces vols. Sur les réseaux sociaux, de nombreux soignants ont fait part de leur désarroi face à la situation.  

D’après Le Figaro, des vols à l’intérieur des voitures de médecins ont également été recensés ces derniers jours par l’URPS Médecins Auvergne-Rhône-Alpes. Son président demande ainsi à tous les médecins de “ne pas laisser leurs caducées en évidence sur leurs pare-brise et d’enlever, s’ils en ont, les masques, et gel hydroalcoolique se trouvant dans leur voiture”.  

 

[avec Le Parisien et Le Figaro

 

16 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…