L’Etat reconnaît le manque de masques et dénonce des vols | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’Etat reconnaît le manque de masques et dénonce des vols

Alors que les professionnels de santé s’indignent chaque jour un peu plus face au manque de matériel de protection, le Gouvernement a reconnu, mercredi 18 mars, avoir fait face à des “difficultés logistiques” dans la fourniture de masques.
 

“Il y a eu quelques difficultés logistiques, mais les masques arrivent dans les pharmacies depuis hier”, a déclaré la porte-parole du Gouvernement, Sibeth Ndiaye, à l’issue du Conseil des ministres mercredi 16 mars. “Nous avons mis sous tension notre appareil de production qui n’a pas des capacités extensives. C’est pour cela que nous avons une gestion parcimonieuse de ces masques avec priorité absolue aux soignants”, a-t-elle ajouté.

De nombreux vols “inadmissibles” ont, par ailleurs, été signalés dans les hôpitaux. Certains sont parfois revendus sur Internet. Comme au CHU de Montpellier où une enquête a,été ouverte après le vol sans effraction de 12.500 masques.

“Rationnement”

Depuis le début de l’épidémie, le Gouvernement assure avoir destocké dans un premier temps 25 millions de masques sur ses stocks stratégiques, et en avoir débloqué encore pour les 27 départements les plus touchés. Lors du point presse organisé mercredi 18 mars, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a indiqué que plus de 12 millions de masques “dont 1,6 million de masques P2 et 10,7 millions de masques chirurgicaux” étaient en cours d’acheminement dans les officines de la métropole. “Plus d’une dizaine de millions de masques vont être aussi livrés vers les hôpitaux”, a-t-il ajouté.

Des distributions ont, en effet, bel et bien débuté dans les territoires les plus impactés où les généralistes recevront 18 masques par semaine. Dans les autres zones de France, certains professionnels de santé ne pourront toutefois pas en bénéficier. Surtout, ils n’auront aucune garantie de recevoir des masques FFP2. Une situation dénoncée par plusieurs syndicats (FFPS, CNPS, FHP) qui crient au “rationnement”.

Le Gouvernement a ainsi invité tous ceux qui disposent d’un stock de masques qu’ils n’utilisent pas à les donner “aux établissements de santé, aux hôpitaux ou tout simplement à la pharmacie la plus proche”. Dans la soirée, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé que son ministère livrerait 5 millions de masques au ministère de la Santé.

 

La Chine a également annoncé l’envoi d’un million de masques à la France.

 

[avec AFP]

10 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…