Après l’État, Philippe et Buzyn, des médecins attaquent Olivier Véran  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Après l’État, Philippe et Buzyn, des médecins attaquent Olivier Véran 

Après l’annonce des contours du déconfinement par Emmanuel Macron, ce lundi 13 avril, des médecins du collectif C19 ont décidé d’attaquer Olivier Véran sur le fondement de l’article 223-7 du code pénal.  

 

“Des professionnels de santé continuent leur bataille pour pouvoir exercer leur métier en bonnes conditions” : voilà ce qui motive des médecins membres du collectif C19. Alors qu’ils sont déjà connus pour avoir attaqué l’État pour obtenir des masques, et attaqué Agnès Buzyn et Édouard Philippe pour “mise en danger des personnes”, ces médecins ont désormais décidé de s’attaquer au ministre de la Santé.  

“Le Gouvernement n'a pas présenté jusque-là de preuves de commandes ou de contrats pour les équipements nécessaires tels que les masques, annoncés pourtant à plusieurs reprises dans les médias”, affirment-ils dans un communiqué.  

Devant la détresse de certains professionnels de santé, ces médecins membres du collectif C19 ont donc décidé de saisir la Cour de justice de la République et de poser une plainte pénale contre Olivier Véran pour le motif suivant : “Quiconque s'abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende”. 

Ces médecins, un généraliste, un urgentiste et un médecin de SOS Médecin, justifient cette procédure par l’épuisement de “toutes les voies de médiations”. “Pendant que le président de la République parle du déconfinement, les professionnels de santé doivent, eux, rester focalisés sur l'instant présent, en continuant à se battre contre la pandémie. Ils manquent de protections de base telles que les masques, et ce bien que l'État ait annoncé avoir ‘passé des commandes’ il y a déjà plusieurs semaines, sans indiquer pour autant aucune preuve ou conséquence positive sur le terrain”, affirme de son côté Me Fabrice Di Vizio, qui les représente.  

7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…