Temps de travail, rémunération... Au Ségur, les futurs médecins tapent du poing sur la table | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Temps de travail, rémunération... Au Ségur, les futurs médecins tapent du poing sur la table

revalorisation des salaires et l’attractivité. L’Isni demande une augmentation de 300 euros bruts pour tous les soignants, internes compris et le doublement de la rémunération des gardes. “Etant donné qu’on a pas accès aux heures supplémentaires, c’est une manière pour nous de valoriser le temps de travail supplémentaire qui est réalisé par certains internes, qui travaillent parfois jusqu’à 70 heures par semaine”, souligne Justin Breysse. Pour rappel, une garde de 12h de nuit est rémunérée 119,02€ brut. 

De son côté, l’Isnar-IMG n’a pas encore de montant à proposer. “Nous attendons de voir ce qui est proposé. On y réfléchi au sein de notre réseau, car le salaire d’un interne est compliqué : il y a le salaire de base, des indemnités, des primes, les gardes. En tout cas, il faut une revalorisation significative du salaire de base”, affirme Marianne Cinot. La présidente du syndicat rappelle aussi une autre revendication portée depuis longtemps : la mise en application de l’augmentation de l’indemnité d'hébergement pour les stages en ambulatoire. “Cela avait été annoncé par Agnès Buzyn et Olivier Véran l’avait repris. Je rappelle que c’était un premier pas mais qui ne touche pas tous les internes”, tempère-t-elle. 

 

Réflexion sur le cadre d’études

Dans ses contributions, l’Isnar-IMG propose une réflexion sur la définition d’une demie-journée, pour “clarifier la réglementation en vigueur”. Il compte également demander le passage à six internes minimum, contre cinq actuellement, pour ouvrir une ligne de garde. “La réforme du troisième cycle prévoit un développement des stages ambulatoires, en lien avec notre exercice futur. De ce fait, nous serons, de moins en moins présents en stage hospitalier, notamment dans les hôpitaux périphériques”, analyse le syndicat d’internes en médecine générale. 

                                              

Réfléchir à l’avenir de la santé 

Si dans l’immédiat, les syndicats d’internes auront donc à réfléchir à la revalorisation des carrières, le second volet portera sur l’avenir du système de santé, et notamment sur les modèles de financement, de gouvernance. “On ne sait pas encore comment va se dérouler le calendrier, nous aurons aussi des propositions en terme de perspective professionnelles et d’avenir du système de santé”, appuie Marianne Cinot. 

“Ce sont des questions difficiles à traiter en légiférant dans l’urgence, regrette Justin Breysse. Il s’agit plus...

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…