Temps de travail, rémunération... Au Ségur, les futurs médecins tapent du poing sur la table | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Temps de travail, rémunération... Au Ségur, les futurs médecins tapent du poing sur la table

Invités à participer aux négociations du Ségur de la Santé, les internes et étudiants en médecine demandent une vraie reconnaissance de leurs conditions de travail et une augmentation de leur rémunération. Ils appellent le ministre à respecter ses engagements, et à se pencher sur leurs statuts. 

Temps de travail hebdomadaire explosé, rémunération pas à la hauteur de leurs heures, cadre d’étude à revoir, anticipation des besoins du futurs… Les revendications des internes et des étudiants en médecine sont nombreuses. Egora fait le point sur leurs contributions, qui seront présentées au Ségur de la santé à partir de ce mardi 26 avril. 

 

Les conditions de travail des internes : le fer de lance des négociations 

Alors que plusieurs engagements ont été pris successivement par Agnès Buzyn, puis Olivier Véran à propos du respect du temps de travail des internes, rien n’a avancé depuis les promesses du ministre de la Santé, en février. C’est donc sur ce point que l’interSyndicale nationale des internes (Isni) et l’InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale (Isnar-IMG) vont donc se concentrer.Ca fait des années, plus de 20 ans, qu’on attend des mesures concrètes pour l’application du temps de travail. Le manque de moyens humains et financiers retentit directement sur les internes”, rappelle Marianne Cinot, présidente de l’Isnar-IMG.

Le syndicat demande donc des sanctions pour les établissements qui ne respecteraient pas les 48 heures de travail hebdomadaires, ceux empêchant les internes de pouvoir disposer de leur demie-journée de formation ou le repos de sécurité. D’après leur état des lieux, 9% des internes ne pourraient pas bénéficier de leur demi-journée de formation et 15%, de leur demie-journée en autonomie. Le syndicat réclame, dans ses contributions, que l’agrément des terrains de stages soit retiré si la réglementation n’est pas respectée. “Une procédure de réévaluation accélérée de l’agrément des terrains de stages concernés par le non-respect du repos de sécurité ou le dépassement manifeste du temps de travail doit donc être instaurée de façon systématique et intransigeante”, écrivent-ils.                

“Aujourd’hui, les internes sont de garde un jour sur cinq. Concrètement, on...

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…