IVG : une proposition de loi pour supprimer la clause de conscience des médecins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

IVG : une proposition de loi pour supprimer la clause de conscience des médecins

Pour les sénateurs socialistes qui en sont à l'origine, "la clause de conscience est aujourd'hui le symbole d'un pouvoir médical qui s'arroge le droit de contester la loi". "Depuis la loi Veil, les adversaires de l'IVG (interruption volontaire de grossesse) n'ont jamais désarmé, jamais renoncé ; et le droit à l'IVG gratuite, accessible et libre continue de s'exercer sur une ligne de crête", affirment les sénateurs, emmenés par Laurence Rossignol, ancienne ministre des Droits des femmes, en préambule de leur proposition de loi. Selon eux, "la clause de conscience est...
11 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…