IVG : "Nous ne sommes pas là pour retirer des vies", les propos chocs du président du syndicat des gynécos | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

IVG : "Nous ne sommes pas là pour retirer des vies", les propos chocs du président du syndicat des gynécos

Interrogé dans l'émission Quotidien, le président du Syndicat des gynécologues obstétriciens français (Syngof), Bertrand De Rochambeau, s'est déclaré contre l'IVG, qu'il a qualifié d'homicide. Il refuse d'en pratiquer, faisant jouer sa clause de conscience. Il a été recadré par Agnès Buzyn qui "fermement condamné" ses propos.

 

"Nous ne sommes pas là pour retirer des vies", a indiqué le Dr Bertrand De Rochambeau au micro de Valentine Oberti, journaliste de Quotidien. "Un enfant à naître n'est pas une vie au sens juridique. Ce n'est pas un homicide de faire une IVG", lui a répliqué la journaliste. "Si Madame", a abondé le président du Syngof.

 

 

Dans un communiqué commun, Agnès Buzyn et Marlène Schiappa "condamnent fermement les propos du Dr Bertrand de Rochambeau". "Si les médecins ont effectivement le droit de refuser de pratiquer un IVG, ils ont, en revanche, l’obligation d’orienter la patiente vers un autre praticien ou une structure qui répondront à sa demande. Par ailleurs, depuis 1993, le délit d’entrave sanctionne les actions empêchant l’accès à l’information sur l’IVG et aux établissements qui la pratiquent, élargi notamment à Internet en 2017", ont réagi les ministres. 

"L’IVG doit être un droit réel, que chaque femme doit pouvoir exercer en toute liberté. Cela fait maintenant plus de 40 ans que ce droit leur est acquis. Rien ni personne ne doit l’entraver" a précisé Agnès Buzyn.

Contacté par Franceinfo, le Syngof prend ses distances avec les propos de son président : "Bertrand de Rochambeau s'est exprimé en son nom personnel et non au nom du Syngof." Et d'assurer que : "Le Syngof ne remet nullement en cause l'IVG, nombre de gynécologues au sein du Syngof pratiquent les IVG." 

Sur twitter, les réactions à cet extrait vidéo ont été très violentes. "Nous sommes en 2018... Des propos idéologiques nuisibles à la sante des femmes. Si j'étais gyneco, je...

55 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…