"Touche à mes gosses et je t'ouvre en deux" : un cancérologue menacé de mort après avoir recommandé la vaccination des enfants

23/11/2021 Par Marion Jort
Violence
Un cancérologue azuréen a été menacé de mort après avoir posté un message sur ses réseaux sociaux, dans lequel il se positionne en faveur de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. Il a porté plainte.  

“Touche à mes gosses et je t’ouvre en deux gros lard” : ce message, publié sur Twitter, a été la goutte de trop pour le Dr Jérôme Barrière, cancérologue à Cagnes-Sur-Mer (Alpes-Maritimes).  

Le 19 novembre dernier, le médecin interpelle le ministre de la Santé sur le réseau social, en lui demandant de ne pas oublier la vaccination des 5-11 ans dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid. 

Loin de s’imaginer que son tweet allait faire polémique, le médecin reçoit très vite une grande quantité d'insultes de menaces de la part d’utilisateurs de Twitter : “Et pour ceux qui veulent maximiser leurs chances de rester en vie, un conseil, n’allez pas voir ce médecin”, “la guillotine est restée trop longtemps au Fort d’Ecouen dans le Val d’Oise”, “J’espère pour vous qu’aucun papa de victime ne vous reconnaîtra dans la rue”, “petite pute des laboratoires qui veut ses chèques… Viens piquer mes gosses tu seras bien reçu”... Et les messages sont nombreux. Loin d’être intimidé, le médecin a décidé de publier certaines de ces insultes en prévenant qu’il lui en faudrait plus pour se faire taire.   

Mais les insultes ne se sont pas calmées. Jusqu’à ce qu’un internaute surnommé “roublard” lui écrive ce message : “Touche à mes gosses et je t’ouvre en deux gros lard”. “J’avoue que celui-là il est costaud… Si j’avais du temps j’irais tout de même faire un dépôt de plainte mais cela servirait-il à quelque chose ?” interroge, en réaction, le Dr Barrière.  

Après avoir pris conseil, il a donc décidé d’effectuer un dépôt de plainte à la gendarmerie.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17