Revaloriser les visites à domicile : le combat des futures négos conventionnelles | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Revaloriser les visites à domicile : le combat des futures négos conventionnelles

Revaloriser la visite à domicile, donner un coup d'accélérateur aux CPTS, développer le service d'accès aux soins… Lors d'une conférence de presse MG France a détaillé ses priorités en vue des prochaines négociations conventionnelles.
 

"Aujourd'hui nous attendons des prochaines négociations conventionnelles qu'elles soient le versant ambulatoire du Ségur de la santé. Nous voulons qu'elles puissent être dotées de moyens financiers à la hauteur de ce que l'on attend des soins ambulatoires", a lancé le président de MG France Jacques Battistoni avant de prévenir "il est clair que si nous devons négocier mais qu'il n'y a pas d'argent derrière, cela sera difficile de signer un accord et d'obtenir l'adhésion de nos confrères".

Cette négociation portera sur des éléments d'organisation des soins et de valorisations des actes. "Il sera important pour nous que soient valorisées les équipes de soins primaires. Il faut aussi donner un coup d'accélérateur aux CPTS dont on a vu l'importance au moment de la crise", estime Jacques Battistoni.

Dans le cadre du service d'accès aux soins (SAS), MG France exige que les généralistes soient pilotes de la plateforme. L'Assurance maladie, rémunérera la régulation, via les opérateurs de soins non programmés et le médecin régulateur d'astreinte. Le syndicat souhaite que soit négociée une revalorisation des effecteurs "pour inciter les généralistes à intégrer dans leur activité de tous les jours" le SAS. "Il faut se rappeler que cela va apporter un vrai service aux généralistes dans la mesure où ils pourront s'appuyer sur le SAS pour partir en vacances, se former alors qu'ils ont une obligation déontologique de continuité des soins…"

 

"Le tarif de la visite est notoirement sous-évalué"

Sur le plan de la revalorisation des actes, l'autre grande "priorité" de MG France est l'augmentation de la visite à domicile pour les patients dépendants. "A chaque négociation conventionnelle, nous rappelons que la revalorisation de la visite est priorité, pour les médecins généralistes comme pour les patients", juge le président du syndicat. "Fixé à 35 euros, le tarif de la visite est notoirement sous-évalué", s'agace Jacques Battistoni. "La visite est une consultation complexe, qui prend du temps, où la coordination...

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…