La crédibilité des généralistes fragilisée par une mauvaise stratégie de dépistage, dénonce MG France

24/08/2020 Par Marion Jort
Syndicalisme
Dans un communiqué, le syndicat MG France demande aux pouvoirs publics de mettre en place une stratégie de dépistage “plus robuste” que celle actuellement en vigueur. 
 

“Depuis le 11 mai, les médecins généralistes sont logiquement en première ligne pour dépister les cas de Covid-19 et lancer les enquêtes contact. Mais leur travail est compliqué par la fragilité des protocoles et des stratégies qui lui sont proposés”, dénonce MG France dans un communiqué diffusé vendredi 21 août.  Le syndicat pointe notamment du doigt les délais d’obtention des tests PCR et de leurs résultats, “souvent supérieurs à 48h”, ce qui est à ses yeux “beaucoup trop long”. “La raison de ce retard réside notamment dans l’absence de priorité donnée aux tests prescrits par les médecins par rapport aux tests de convenance proposés gratuitement à tous sans prescription ni justification”, analyse le syndicat. “Les résultats des tests PCR sont d’ailleurs également dans le viseur de MG France, notamment à cause des “difficultés et limites de leur interprétation”. 

 

  A cette confusion, MG France ajoute les résultats des tests réalisés dans les centres ambulants qui reviennent de manière aléatoire et “souvent plus de trois jours après, qu’il soit négatif ou positif”.  Ainsi, le syndicat dit regretter que les “médecins généralistes soient démunis des moyens indispensables pour prendre en charge leurs patients”. “La crédibilité de leurs conseils à la population est fragilisée par ces approximations, quand la rentrée va mettre sous pression toute la société civile”, écrit encore son président, le Dr Jacques Battistoni.  MG France demande donc aux pouvoirs publics de construire une stratégie de dépistage “beaucoup plus robuste et cohérente” que celle actuellement en vigueur.   

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17