"C'est du harcèlement" : une généraliste mise sous accord préalable "pour l'exemple" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"C'est du harcèlement" : une généraliste mise sous accord préalable "pour l'exemple"

Après une trêve liée à la crise du Covid, les caisses primaires d'Assurance maladie ont repris la chasse aux prescriptions d'indemnités journalières (IJ). Une généraliste bretonne vient ainsi d'écoper d'une mise sous accord préalable de trois mois, après avoir refusé sa mise sous objectif. Lasse de ce combat face à la CPAM, la praticienne a décidé d'accepter sa sanction. Si elle refuse désormais d'en parler, le Dr Marcel Garrigou-Grandchamp, membre de la cellule juridique de la Fédération des médecins de France (FMF), qui a épaulé la généraliste face à la...
42 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…