Cigarettes électroniques : les pneumologues français appellent à la prudence | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cigarettes électroniques : les pneumologues français appellent à la prudence

Les pneumologues de la Société de pneumologie de langue française (SPLF) et de la Fondation du Souffle appellent à la vigilance concernant l’utilisation de la e-cigarette, et conseillent de ne l’utiliser qu’en deuxième intention dans le cadre d’un sevrage tabagique.

Dans un communiqué, les pneumologues de la Société de pneumologie de langue française (SPLF) et de la Fondation du Souffle appellent à la vigilance concernant l’utilisation de la e-cigarette, et conseillent de ne l’utiliser qu’en deuxième intention dans le cadre d’un sevrage tabagique. Ils réagissent ainsi à la situation observée aux Etats-Unis, et la notification d’environ 450 cas de pneumopathies toxiques en lien avec l’utilisation de cigarette électronique, ayant conduit 5 décès.

Ces atteintes pulmonaires graves ont été principalement (dans 80% des cas) décrites chez des utilisateurs de liquides contenant des dérivés (notamment huileux) de cannabis, et/ou fabriqués ou modifiés artisanalement. Cependant, « les données toxicologiques et épidémiologiques dont nous disposons ne permettent toutefois pas d’écarter un rôle des produits commercialisés dans les circuits de distribution autorisés » soulignent les spécialistes. Et ce d’autant que de précédentes données scientifiques ont aussi « montré que l’utilisation de la cigarette électronique a des effets biologiques délétères mesurables, donc un potentiel de toxicité réel, mais les conséquences cliniques de ces effets biologiques ne sont pas connues ».

C’est pourquoi, ils conseillent de limiter l’usage de la cigarette électronique, utilisée comme aide au sevrage, « aux personnes en échec de sevrage tabagique par d’autres méthodes, et aux produits dont la vente est autorisée ». Ils appellent cependant que « la toxicité de la e-cigarette […] est très inférieure à celle de la cigarette ». L’information des patients concernant les « incertitudes actuelles sur les risques d’atteintes pulmonaires » est aussi fondamentale.

Les pneumopathies observées se caractérisent par des manifestations respiratoires (dyspnée, toux, douleur thoracique en premier lieu), digestifs (nausées, diarrhées, douleurs abdominales) et généraux (fièvre). Les symptômes sont généralement sévères, nécessitant souvent une hospitalisation en réanimation.

Aux Etats-Unis, le Center of Disease Control (CDC) recommande de ne pas utiliser de e-cigarettes chez les enfants, adolescents, jeunes adultes et femmes enceintes ; de ne faut pas acheter des produits pour e-cigarette dans la rue ; ne pas les modifier ; et de privilégier des méthodes validées, incluant le conseil et les médicaments autorisés.

 

Sources : 

Source : Fondation du Souffle, Société de pneumologie de langue française (SPLF), 16 septembre 2019

 

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…