Asthme et BPCO : des avancées grâce aux biothérapies et aux trithérapies fixes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Asthme et BPCO : des avancées grâce aux biothérapies et aux trithérapies fixes

BILAN ET PERSPECTIVES - Les deux pathologies pulmonaires que sont l’asthme et la BPCO sont de mieux en mieux connues sur le plan physiopathologique, ce qui permet de développer des traitements de plus en plus précis et personnalisés. Le Pr Bruno Housset, chef du service de pneumologie du CHI de Creteil (94) et président de la Fondation du souffle, fait le point.

 

Egora- Le Panorama du Médecin : quelles ont été les nouveautés thérapeutiques qui ont marqué l'année 2018 dans l’asthme et la BPCO ?

Pr Bruno Housset : Les biothérapies dans l‘asthme hyperéosinophilique constituent l’une des grandes nouveautés de cette année. Nous disposons maintenant de médicaments, certes couteux, mais efficaces dans cette pathologie : ils réduisent le recours aux corticoïdes et les exacerbations d’asthme sévère. Il s’agit d’anticorps de type anti IL5, IL4 ou IL13.

L’autre événement est l’arrivée d’associations fixes de médicaments à type de trithérapies dans la BPCO, qui permettent d’améliorer l’observance thérapeutique. Deux grandes études ont mis en évidence l’efficacité de deux types d’association triple (laboratoires GSK et Chiesi) par rapport à une bithérapie. Ces trithérapies associent des corticoïdes, des bêta2 mimétiques et des anticholinergiques. Mais, revers de la médaille, il existe maintenant de nombreux produits seuls ou en association sur le marché, ce qui peut être source de confusion pour le prescripteur. Il est donc très important que le médecin généraliste soit parfaitement informé des molécules qui sont présentes dans les différents dispositifs.

Sur le plan thérapeutique, on peut déplorer l’absence de remboursement de l’acte de ré-entrainement à l’exercice. C’est un "non événement", mais regrettable. Cela fait, en effet, de nombreuses années que les pneumologues le réclament car c’est une approche parfois beaucoup plus efficace que les médicaments proposés.

Par ailleurs, sur le plan des dispositifs, on dispose dorénavant de minispiromètres ultraportables qui...

Sources : 

D’après un entretien avec le Pr Bruno Housset* (service de pneumologie du CHI de Creteil, 94).

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…