Calendrier vaccinal 2018: nouvelles obligations et nouveaux vaccins disponibles | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Calendrier vaccinal 2018: nouvelles obligations et nouveaux vaccins disponibles

Pour être en cohérence avec les changements de la stratégie vaccinale qui ont pris effet en début d’année, le Ministère de la Santé a décidé de publier plus tôt qu’habituellement, le calendrier vaccinal 2018.

Elaboré par le Ministère, après avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui, via la Commission Technique des Vaccinations, a remplacé le Comité Technique des Vaccinations depuis mai 2017, cette nouvelle mouture tient donc compte des onze vaccinations désormais obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans : contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (déjà obligatoires), la coqueluche, les infections invasives a Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, les infections à pneumocoque, les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C, la rougeole, les oreillons et la rubéole.

En outre, de nouveaux vaccins disponibles ont été inclus dans ce calendrier. Il s’agit en particulier d’un 3ème vaccin hexavalent contre diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, Haemophilus influenzae de type b, hépatite B : Vaxelis (MSD). Ses indications sont identiques à celles des autres vaccins hexavalents. Cependant, « en l’absence de données d’interchangeabilité pour l’ensemble des vaccins hexavalents, tout schéma vaccinal débuté avec un hexavalent doit être poursuivi avec le même hexavalent » précise le texte.

Par ailleurs, trois vaccins grippaux tétravalents contre la grippe disposent désormais d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) : Influvac Tetra (Mylan), Vaxigrip Tetra (Sanofi Pasteur MSD), Fluarix Tetra (GSK).

Le nouveau calendrier mentionne aussi que le vaccin rougeoleux monovalent Rouvax (Sanofi Pasteur) n’est plus commercialisé actuellement et ne sera plus disponible à partir d’avril 2018. Actuellement, sa délivrance est réservée aux indications recommandées (nourrissons âgés de 6 à 11 mois devant être vaccinés dans un contexte de post-exposition ou de voyage en zone d’endémie.)

Le calendrier des vaccinations comporte enfin un nouveau chapitre dédié aux populations spécifiques en matière de vaccination (femmes enceintes, nourrissons prématurés, personnes immunodéprimées et personnes âgées).

 

Sources : 

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…