Hépatite C : 20.000 décès en 2014 aux Etats-Unis, un chiffre sans doute largement sous-estimé | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hépatite C : 20.000 décès en 2014 aux Etats-Unis, un chiffre sans doute largement sous-estimé

Aux Etats-Unis, le nombre de personnes vivant avec une infection chronique à VHC est estimé à 3.5 millions, soit un peu plus de 1% de la population (320 millions), dont la moitié ignorerait son statut sérologique en raison du caractère longtemps asymptomatique de la maladie. Quant aux décès liés au VHC, ils étaient au nombre de 19.659 en 2014, dont plus de la moitié au sein de la tranche d’âge 55-64 ans. Mais précisent les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) dans un bulletin épidémiologique mis en ligne le 4 mai, ces chiffres de mortalité sont certainement largement sous-estimés. En effet, ils ne prennent en compte que les certificats de décès mentionnant l’infection à VHC. Or, une étude montre que parmi des personnes décédées d’une maladie du foie et infectées par le VHC, dans 6  cas sur 10, le VHC n’était pas retenu dans la cause de décès mentionnée sur le certificat.

C’est en 2007 que la mortalité déclarée imputable au VHC a dépassé pour la première dois, aux Etats-Unis, la mortalité liée au VIH, avec un nombre de décès respectivement de 15.106 et 12.734 cas. Depuis cette date, la mortalité imputée d’après les certificats de décès au VHC a augmenté en moyenne de 865 cas par an pour s’établir donc à près de 20.000 en 2014. La progression de l’infection est loin d’être contenue puisque toujours selon les CDC, on recenserait 30.500 nouveaux cas d’infection à VHC par an aux Etats-Unis, essentiellement au sein de la population des toxicomanes.

Deux objectifs sont actuellement prioritaires : améliorer le dépistage des personnes séropositives pour le VHC et faciliter l’accès au traitement antiviral permettant désormais, dans presque tous les cas, d’assurer une éradication complète du virus. Actuellement, au sein de la population américaine connue comme séropositive pour le VHC, 19% accéderait au traitement antiviral et 13% seulement recevrait l’intégralité du traitement nécessaire à l’élimination complète du virus. 

Sources : 

Surveillance for Viral Hepatitis – United States, 2014. Centers for Disease Control and Prevention.
http://www.cdc.gov/hepatitis/statistics/2014surveillance/commentary.htm

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…