Traitement du Covid-19 : la voie des anticorps neutralisants se confirme

20/05/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie

Y aurait-il une autre voie pour mettre un terme à la pandémie de Covid-19, en dehors d’un vaccin ? C’est ce que laisse supposer des chercheurs chinois de la prestigieuse Université de Pékin ("Beida") qui affirment avoir déjà mis au point un traitement par anticorps efficace. Ce traitement en phase de test chez la souris pour le moment, permettrait non seulement d'accélérer la guérison des malades, mais aussi d'immuniser temporairement contre le Covid-19. Lors d'un entretien avec l'AFP, Sunney Xie, directeur du Centre d'innovation avancée en génomique de Beida, explique que le traitement s’est avéré efficace chez le rongeur. Son laboratoire a prélevé le plasma de 60 patients guéris de la maladie avant de les injecter aux souris. Cela a permis aux chercheurs d’identifier, par séquençage, 14 anticorps neutralisants capables d’agir contre  le nouveau coronavirus  « Au bout de cinq jours, leur charge virale avait été divisée par 2 500 », assure-t-il. Une étude sur cette recherche a été publiée dimanche dans la revue spécialisée « Cell ». L'étude conclut que le traitement permet d'accélérer la guérison.

« Nous sommes experts en séquençage de cellule unique, pas des immunologues ni des virologues », souligne le Pr Xie. « Lorsque nous avons constaté que notre approche permettait de trouver un anticorps qui neutralise (le virus), nous avons été transportés de joie ». Selon lui, le traitement pourrait être disponible avant la fin de l'année, à temps en cas de nouvelle offensive hivernale du Covid-19. « La préparation des essais cliniques est en cours », ajoute le chercheur, précisant qu'ils se dérouleront en Australie et dans d'autres pays. En effet, avec la décrue de l'épidémie en Chine, il n’y a pas suffisamment de porteurs du virus pour procéder à des essais sur l'homme. En Chine, plus de 700 patients ont déjà reçu du plasma de malades guéris, une technique qui a produit « de très bons effets »,
selon les autorités sanitaires. Mais la quantité de plasma disponible « est limitée », ajoute le Pr Xie, alors que les 14 anticorps utilisés dans sa recherche pourraient être rapidement reproduits à grande échelle, selon lui. Selon le professeur Xie, le traitement mis au point à Pékin pourrait offrir une immunité momentanée face au virus.
  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17