Pas d’antibiotique dans le Covid

09/06/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie

Aucune antibiothérapie ne doit être prescrite chez un patient présentant des symptômes de Covid-19 confirmés, sauf si le patient présente un autre foyer infectieux documenté, recommande le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) qui vient de publier un avis relatif à l’usage des anti-infectieux dans ce contexte. En effet, un co-infection bactérienne avec le Covid est "exceptionnelle", souligne le HCSP. Cet avis survient alors que l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rapporté une augmentation importante de la prescription des antibiotiques injectables et de l’azithromycine orale en France depuis le début de l’épidémie de Covid-19. La direction générale de la santé (DGS) confirme : "Il semble que les prescriptions d'antibiotiques restent fréquentes, en préventif comme en curatif, chez les patients suspects ou atteints de Covid-19. Chacun d'entre nous doit œuvrer pour améliorer les pratiques." Plus précisément, en ville, chez un patient ayant une infection respiratoire (haute ou basse) fortement évocatrice de Covid-19, ou confirmée au Sars-CoV-2, il n’y a pas d’indication à prescrire une antibiothérapie. De même, en hospitalisation conventionnelle, en l’absence de critère de gravité, il n’y a pas d’indication à prescrire une antibiothérapie dans l’attente des résultats microbiologiques et radiographiques. "Une fois le diagnostic de Covid-19 confirmé, si les symptômes cliniques et scannographiques s’intègrent dans le tableau de Covid-19, il n’y a pas d’indication à initier ou poursuivre une antibiothérapie", souligne la DGS.

En revanche, en cas de doute avec une infection bactérienne des voies respiratoires hautes, les recommandations de prise en charge habituelle s’appliquent : amoxicilline (ou pristinamycine) en cas de sinusite maxillaire ; amoxicilline-acide clavulanique (ou levofloxacine) en cas de sinusite frontale/ethmoïdale/sphénoïdale ; amoxicilline (ou macrolide) en cas d’angine bactérienne ; amoxicilline, amoxicilline-acide clavulanique ou C3G en cas de doute avec une infection bactérienne des voies respiratoires basses. Et pour le cas particulier de l’azithromycine, les experts concluent qu’il n’y a pas d’argument pour en proposer la prescription.

 
Vignette
Vignette

SAS : accepterez-vous de partager votre agenda ?

Pierre Nevians

Pierre Nevians

Non

A tout problème complexe, il y a une solution simple .... et fausse. Il faut cesser de voir la médecine libérale comme une rustin... Lire plus

0 commentaire
6 débatteurs en ligne6 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17