Mélanome : première efficacité d’un vaccin à ARNm

14/12/2022 Par Marielle Ammouche
Cancérologie
Un traitement expérimental à ARN messager prouve son efficacité contre les récidives de mélanome. Il s’agit de la première démonstration de l'efficacité d'un tel traitement en cancérologie. 

 

Les firmes Moderna et Merck (MSD en dehors des Etats-Unis et du Canada) viennent d’annoncer qu’un vaccin expérimental à ARN messager, en association au pembrolizumab (Keytruda, anticorps monoclonal anti-PD-1, Merck) entraine une réduction cliniquement significative de 44% du risque de récidive de mélanome ou de décès (critère primaire), comparé à Keytruda en monothérapie.  

Ces résultats proviennent d’un essai de phase 2b mené chez 157 patients présentant un mélanome de stade III/IV avec risque élevé de récidive après résection complète.  

Ce vaccin anticancéreux expérimental est conçu pour stimuler la réponse immunitaire orientée contre les cellules tumorales présentant une mutation spécifique. Keytruda est une immunothérapie qui augmente la capacité du système immunitaire à détecter et combattre ces cellules tumorales spécifiques. 

"Les résultats d'aujourd'hui sont très encourageants pour le traitement du cancer. L'ARNm a été transformateur pour le Covid-19, et maintenant, pour la toute première fois, nous avons démontré le potentiel de l'ARNm à avoir un impact sur le mélanome dans un essai clinique randomisé", a déclaré Stéphane Bancel, directeur général de Moderna. "Nous allons commencer des études supplémentaires sur le mélanome et d'autres formes de cancer dans le but d'apporter aux patients des traitements anticancéreux véritablement individualisés."

Les événements indésirables (EI) observés dans cette étude, nommée Keynote-942, étaient "cohérents avec ceux précédemment rapportés dans un essai clinique de phase 1", souligne Moderna. 14,4% des patients ayant reçu le traitement combiné ont présenté des EI graves contre 10% de ceux ayant reçu Keytruda seul. 

Une étude de phase 3 devrait être lancée en 2023.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17