Covid-19 : trois vaccins bientôt testés en France

03/12/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Trois essais cliniques vaccinaux devraient démarrer en France dès le mois de décembre, sous réserve de l’accord des autorités réglementaires.

  Ces essais se dérouleront via la plateforme Covireivac de l’Inserm. Des accords ont été conclus avec des industriels, dont Astra Zeneca et Janssen, après avis du Comité scientifique vaccins Covid-19. « Même si des vaccins sont autorisés dans les prochains mois, il est impératif de poursuivre les essais afin d’approfondir les connaissances scientifiques notamment sur la durée de la protection et la qualité de la réponse immunitaire. Quelle que soit la stratégie vaccinale adoptée en France et les vaccins qui seront autorisés par les autorités sanitaires, la tenue d’essais cliniques via Covireivac sera poursuivie pour répondre à d’autres questions de recherche qui continuent de se poser » explique l’Inserm. Le développement de plusieurs vaccins apparait en effet indispensable dans la lutte cotre la pandémie actuelle pour répondre aux besoins mondiaux mais aussi bénéficier de produits qui seront actifs dans les diverses populations. Par exemple, les données des essais vaccinaux qui ont été rendus publiques jusqu’à présent informent peu sur les effets des vaccins chez les personnes âgées, les enfants, ou encore les femmes encientes.

Deux des essais à venir seront des essais de phase 3. Ils concerneront le vaccin du laboratoire Janssen (filiale de Johnson & Johnson) et celui développé par la firme AstraZeneca et l'université d'Oxford. Ces deux essais porteront sur 1 000 volontaires chacun à partir de mi-décembre, sous réserve des autorisations nécessaires (de l'agence du médicament ANSM et d'un Comité des protections des personnes). Le troisième essai concerne le vaccin du laboratoire américain Moderna. L'essai français se fera à moins grande échelle, en phase 2 et sur 180 volontaires, à partir de fin décembre ou début janvier. Son objectif ne sera pas d'évaluer son efficacité à grande échelle, mais d'examiner « de façon beaucoup plus fine », sur des critères ciblés, la réponse immunitaire provoquée par ce vaccin, a expliqué le Pr Odile Launay (hôpital Cochin, Paris), en conférence de presse. Ainsi, parmi les 180 volontaires, 120 seront âgés de 70 ans et plus. Lancée le 1er octobre 2020, la plateforme Covireivac comprend déjà 40 000 volontaires.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Michel Lemariey-Barraud

Michel Lemariey-Barraud

Non

La vraie question est de savoir si on veut assurer correctement les usagers, ou asservir durablement les médecins. La CNAM, organi... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17