Baclofène : de nouvelles recommandations posologiques

19/11/2021 Par L. C.
Addictologie
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé, ce jeudi 18 novembre, avoir révisé les recommandations posologiques des médicaments à base de baclofène indiqués dans la prise en charge de l’alcoolo-dépendance. Une décision qui fait suite à la suppression par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise de la limitation de posologie (80 mg par jour), en mars 2021.
 

Nouveau changement dans la prise en charge de l’alcoolo-dépendance. Le 4 mars 2021, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait donné raison au collectif de patients Baclohelp, qui réclamait la suppression de la limitation à 80 mg par jour de la posologie des spécialités Baclocur. Jugeant que l’ANSM avait commis “une erreur manifeste d'appréciation” en limitant cette posologie à 80 mg, le tribunal enjoignait l’autorité sanitaire de réviser ses recommandations. C’est désormais chose faite puisque, ce jeudi 18 novembre, l’Agence a annoncé dans un communiqué se plier à ce jugement : “Nous avons révisé les recommandations posologiques des médicaments à base de baclofène indiqués dans la prise en charge de l'alcoolo-dépendance (Baclocur et Baclofène Zentiva) ”, indique-t-elle ainsi. Pour rappel, le baclofène était prescrit depuis les années 1970 comme relaxant musculaire avant d’être utilisé dans la prise en charge de l’alcoolo-dépendance. Depuis 2014, le baclofène bénéficiait d’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) – qui a pris fin en février 2021 -, mais les autorités sanitaires avaient imposé une dose maximale de 300 mg par jour, abaissée à 80 mg par jour, après la publication d’une étude, en 2017, qui montrait un risque de décès et d’hospitalisation fortement augmenté en cas d’utilisation du baclofène à doses élevées (plus de 180 mg par jour). L’ANSM avait par ailleurs octroyé des autorisations de mise sur le marché (AMM) pour les spécialités Baclocur en octobre et décembre 2018, ainsi qu’une extension d’indication d’AMM pour la spécialité Baclofène Zentiva en novembre 2020.

Dans son jugement, le tribunal administratif de Cergy Pontoise a conclu en mars dernier que l’étude sur laquelle reposait la limitation de posologie présentait “de nombreuses approximations et incertitudes”. Ainsi, l’ANSM revient sur ses recommandations : “Après l'instauration d'un traitement par baclofène, la posologie doit être adaptée régulièrement pour obtenir l'efficacité thérapeutique. Si elle n'est pas atteinte à 80mg par jour, nous recommandons fortement aux professionnels de santé de proposer aux patients une prise en charge pluridisciplinaire spécialisée en addictologie.” Elle recommande néanmoins “fortement” de “ne pas dépasser la dose de 300 mg/jour”. Elle rappelle par ailleurs que le baclofène est indiqué pour réduire la consommation d'alcool, “après échec des autres traitements médicamenteux disponibles”, et “chez les patients adultes ayant une dépendance à l'alcool et une consommation d'alcool à risque élevé (> 60 g/jour pour les hommes ou > 40 g/jour pour les femmes)”.  

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17