Comment gagner 1175€/an grâce à la déduction de ses frais de blanchisserie

05/07/2021
Avec la crise sanitaire, de nombreux médecins ont mis en place de nouvelles mesure de protection, par exemple : port d’une blouse, utilisation d’essuie-mains lavables, serviettes… Le lavage de ces textiles professionnels a un coût, cela tombe bien, c’est déductible ! En bref : vous payez moins d’impôts grâce à votre machine à laver. Elle est pas belle la vie ?!

  Vous pouvez déduire vos vêtements professionnels de votre compta 

Remarque importante, l’application d’un forfait de blanchisserie en déduction de charges n’est pas cumulable avec l’application de la déduction forfaitaire de 2% pour les médecins conventionnés du secteur 1. 

Il est donc intéressant si vous êtes remplaçant, que vous exercez en secteur 2 ou 3 ou que l’ensemble des postes de charges équivalent au forfait 2% sont supérieurs à celui-ci (blanchissage, petits déplacements, cadeaux professionnels, frais de réception, représentation et prospection).

Dès lors que vous utilisez une blouse, vous pouvez déduire un forfait. Une fois par an, vous faites laver votre blouse en blanchisserie (pas de service pressing avec repassage et pliage). Vous gardez la facture précieusement.  

Ensuite un simple petit calcul vous permet de voir le montant que vous pourrez déduire (si vous êtes chez Comptasanté, votre comptable le fait pour vous).  

Exemple :  

Un lavage à 5€/ blouse, à raison de 5 blouses portées par semaine, et 47 semaines travaillées :  

5 X 5 = 25€ de lavage /semaine 

25€ X 47 semaines = 1175€ à déduire  

Vous pourrez donc déduire 1175€ de charges blanchisserie. 

Rappelons que le forfait blanchissage n’est applicable qu’au linge professionnel. 

Même si vous faites votre lessive chez vous, faites faire un nettoyage de chaque élément à la blanchisserie une fois par an. Vous conserverez ainsi une preuve des tarifs en cas de contrôle. 

 

Une tolérance s’applique aussi sur l’achat de certains vêtements “civils”

Si dans le cadre de votre profession vous devez acheter une tenue “civile” par an, il sera alors possible de déduire 30% du montant de cette tenue en charge. 

Néanmoins attention, il conviendra que la dépense soit mesurée (une tenue Zara ok, un total look Chanel à 5000€, non). Votre comptable pourra vous conseiller sur le montant de la dépense à ne pas dépasser. 

Les blouses et une paire de chaussures professionnelles par an sont déductibles à 100%. Comme toujours en matière de charges déductibles, il faut que la dépense soit raisonnable. Vous aurez du mal à faire déduire la dernière paire de Jordan’s ou les nouvelles baskets Balenciaga.

Si vous souhaitez une fourchette de prix dans laquelle vous pouvez acheter votre paire de chaussures, le mieux est de demander à votre comptable ou à votre AGA. 

Avant toute chose il convient de préciser que bien qu’il y ait des cas de jurisprudence pour la déduction des vêtements civils à hauteur de 30% par an, il s’agit d’une tolérance des impôts qui peut être remise en cause si la dépense est jugée abusive. 

En tant que praticien en libéral, vous pouvez déduire quelques vêtements civils de votre comptabilité à hauteur de 30% de leur montant. 

Si on résume pour une tenue complète : 

Vous pouvez déduire à 100% : une paire de basket et des blouses. 

Vous pouvez déduire à 30% : un jean, un t-shirt, un pull… 

Et comment faire pour gérer ces dépenses au niveau comptable ? 

Dans les deux cas, il faut garder tous les justificatifs d’achats durant dix ans et effectuer les achats avec la carte bancaire liée à votre compte professionnel. 

 

Comptasanté est le leader national de l’expertise comptable en ligne, dédié exclusivement aux professionnels de santé. Comptabilité BNC, conseils optimisation de charges, URSSAF, CARMF, forfait 2%, forfait 3%, ZFU, ZRR… obtenez un diagnostic personnalisé sur vos avantages fiscaux en contactant notre partenaire ici.
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17