Prélèvement à la source pour les médecins : idées reçues et bonnes pratiques

03/05/2021
Pour les revenus des médecins (BNC : bénéfices non-commerciaux), l'administration fiscale prélève directement le montant de l'impôt correspondant aux revenus professionnels sur la base de la dernière situation fiscale connue. Ce prélèvement prend la forme d'acomptes mensuels prélevés le 15 de chaque mois, ou chaque trimestre. Notre partenaire, Comptasanté, vous résume ce qu'il faut savoir.

  Le prélèvement à la source pour un médecin, « ça prélève quoi » au juste ? Le prélèvement à la source prélève l’impôt sur votre revenu. Votre revenu imposable correspond au montant de ce que vous avez gagné dans l’exercice de votre activité libérale, après le prélèvement de toutes les cotisations sociales (Urssaf, Carmf…) ainsi que sur les revenus annexes (type foncier, investissement scpi…).   L'option pour le prélèvement trimestriel Les médecins souhaitant opter pour un prélèvement trimestriel doivent souscrire cette option par l'intermédiaire du service « Gérer mon prélèvement à la source » de leur espace particulier sur impots.gouv.fr. Cette option vaut pour l'année entière. Les paiements interviendront alors les 15 février, 15 mai, 15 août et 15 novembre.   Adapter son taux de prélèvement à la source Vous pouvez à tout moment adapter votre taux de prélèvement à la source depuis votre espace Particuliers sur impots.gouv.fr, dans l'espace « Gérer mon prélèvement à la source ». Ce service vous permet notamment de : - déclarer une hausse ou une baisse de revenus (menu « Actualiser mon prélèvement à la source suite à une hausse ou à une baisse de revenus ») - signaler un changement de situation : mariage, pacs, naissance, divorce, décès du conjoint (menu « Signaler un changement ») - choisir un taux individualisé pour prendre en compte les écarts de revenus entre deux conjoints - choisir un taux non personnalisé pour ne pas transmettre votre taux à vos employeurs - opter pour un versement trimestriel plutôt qu'un versement mensuel pour les contribuables qui doivent verser un acompte contemporain, par exemple parce qu'ils perçoivent des revenus fonciers.   Je suis en difficulté financière, quelles options s’offrent à moi ? - moduler à tout moment votre taux de prélèvement à la source : en revoyant à la baisse vos revenus de l'année, votre taux et vos acomptes mensuels (ou trimestriel sur option) seront recalculés par l'administration fiscale. Cela permet d'ajuster pour l'avenir votre taux PAS et vos futurs acomptes. - reporter vos acomptes de BIC/BNC/BA à l'échéance suivante. Pour reporter l'échéance du mois d'avril, il vous suffit de reporter l'échéance de l'acompte mensuel dû en avril. Il sera alors dû en mai en même temps que l'acompte du mois de mai. Les acomptes mensuels peuvent être reportés 3 fois dans l'année et les acomptes trimestriels, une fois par an. En cas de difficulté financière le 1er réflexe à avoir est de contacter son SIE (Service des Impôts des Entreprise) afin de les informer et voir les solutions qui peuvent vous être proposées. Une autre action que vous pouvez mener quand vous êtes accompagnés par un expert-comptable, c’est de l’informer de vos difficultés. Il pourra vous proposer d’effectuer des modulations de cotisations auprès des organismes sociaux (Urssaf, Carmf…) Comment trouver les coordonnées de mon SIE ? RDV ici : https://lannuaire.service-public.fr/navigation/sie  

Comptasanté est le leader national de l’expertise comptable en ligne, dédié exclusivement aux professionnels de santé. Comptabilité BNC, conseils optimisation de charges, URSSAF, CARMF, forfait 2%, forfait 3%, ZFU, ZRR… obtenez un diagnostic personnalisé sur vos avantages fiscaux en contactant notre partenaire ici.
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17