Paces : les chiffres du numerus clausus 2020 fac par fac 

14/05/2020 Par Marion Jort
Alors qu’ils se sont fait désirer en cette année 2020, les chiffres du numerus clausus viennent d’être publiés au Journal officiel.  

Avec beaucoup de retard, l’arrêté fixant le numerus clausus vient d’être publié au Journal officiel. Cette année, les chiffres ont légèrement augmenté : 9.361 étudiants pourront être admis en médecine, dont 8.832 étudiants autorisés à poursuivre leurs études en deuxième année de médecine à la fin de la Paces. Pour rappel, l’an dernier le numerus clausus était fixé à 9.314 étudiants.  

Ces épreuves seront les dernières, la Paces et le numerus clausus devant être supprimés à partir de la rentrée 2020, comme prévu par la loi Buzyn de juillet 2019. Ils seront remplacées par deux nouvelles voies d'accès :  les PASS (Parcours d’accès spécifique santé) et les L.AS (Licence avec accès santé). Des quotas seront toutefois maintenus pour les futurs étudiants, dont les effectifs admis en 2e ou 3e année seront déterminés à partir de 2021 par les universités, en accord avec les agences régionales de santé, selon les capacités et les besoins du territoire.

Le nombre de places en odontologie cette année est de 1.332, 3.265 en pharmacie et enfin, 1.039 en maïeutique. “Nous saluons leur publication, se satisfait Maxime Tournier, Vice-président de l’Anemf en charge de l’enseignement supérieur. Nous sommes vigilants à ce que ces chiffres soient en accord avec les capacités d’accueil des facultés”.   

Voici les chiffres du numerus clausus 2020 de médecine faculté par faculté, prenant en compte la différence avec les chiffres de l’année 2019.  







 

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
7 débatteurs en ligne7 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17