Fin de la Paces : le Gouvernement dévoile (enfin) les détails de sa réforme | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Fin de la Paces : le Gouvernement dévoile (enfin) les détails de sa réforme

Réforme des études de médecine
Un an après l’annonce d’Emmanuel Macron, les arrêtés concernant la suppression de la Paces et les nouvelles modalités d’accès aux études de santé viennent d’être publiés au Journal officiel. 

 

Il y a de quoi se perdre dans les détails. Un mois après les doyens de médecine, le Gouvernement a présenté ce mardi 5 novembre le détail des nouvelles modalités d’accès aux études de santé, alors que les arrêtés concernant la suppression et la réforme de la Paces, promise par Emmanuel Macron dans le cadre du plan Ma Santé 2022, viennent d’être publiés au Journal officiel.  

Dossier de presse assorti d’un petit communiqué, les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur ne lèvent pas le voile sur tous les rouages du nouveau fonctionnement du premier cycle. Tous les ans, 40.000 nouveaux bacheliers s’inscrivent en Paces et parmi eux, un tiers seulement poursuivent en études de santé alors que les deux tiers se réorientent dans diverses filières de l’université. Grâce à cette réforme, les ministères promettent une transformation qui vise à “mieux former, mieux orienter et mieux insérer les futurs professionnels de la santé” avec quatre objectifs principaux : améliorer la réussite, adapter les compétences aux besoins du système de santé, décloisonner les filières de santé et préserver le bien-être des étudiants. Egora fait le point. 

 

Ce qui change  

Très attendu et commenté, la réforme entérine la suppression du numerus clausus. Désormais, chaque université déterminera le nombre d'étudiants qu’elle admet dans chaque filière de santé avec l’ARS et répartira les places entre les différentes voies d’accès. 

Terminé, également, le concours basé sur les QCM. Les étudiants seront sélectionnés par leurs résultats dans leur parcours de formation et pour certains dont les résultats ne seront pas suffisants pour passer du premier coup, via des épreuves complémentaires dont des épreuves orales, comme vous l’expliquait Egora dans un précédent article.  

Enfin, la démographie des professions médicales sera anticipée par une analyse nationale des besoins de santé des territoires et des évolutions des métiers.  

 

Les différents accès 

Plusieurs parcours vont pouvoir permettre d’accéder aux études de santé.  

 

- Le Parcours spécifique santé (PASS) 

L’étudiant choisit le PASS avec une option (par exemple : lettres) dans les universités ayant une faculté de médecine. Plusieurs cas de figure s’offrent ensuite : s’il valide sa première année (soit 60 crédits universitaires ECTS)...

13 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…