PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Adoption de la proposition de loi qui veut rendre la suppression du numerus clausus effective

Figurant à l'ordre du jour de la niche parlementaire du groupe Les Républicains, jeudi 7 décembre, le texte porté par le député-cardiologue de l'Isère Yannick Neuder a été adopté en première lecture à l'Assemblée nationale, par 68 voix pour et aucune contre. 

 

Cette proposition de loi, qui vise à augmenter fortement le nombre de médecins formés, a été soutenue par tous les groupes d'opposition, à l'exception de La France insoumise. Au sein de la majorité présidentielle, seul le groupe Horizons a voté en faveur du texte, tandis que les députés macronistes Renaissance et Modem se sont quasiment tous abstenus, contestant la pertinence de certaines mesures. 

La proposition de loi vise notamment à rendre effective la suppression du numerus clausus en faisant primer les besoins de santé du territoire sur le critère des capacités de formation des facultés, dans la fixation du nombre d'admis en deuxième année de médecine. En effet, la réforme de la Pass/LAS et l'instauration du numerus apertus n'a permis d'augmenter le nombre d'étudiants formés "que de 13%", soulignait le Dr Yannick Neuder, dans une interview accordée à Egora. "Au vu de la démographie, des départs en retraite, c’est insuffisant."  

"Les capacités de formation effectives des universités restent une réalité qu'il faut impérativement prendre en compte", a insisté la ministre déléguée aux Professions de santé, Agnès Firmin Le Bodo, dans l'hémicycle. Si les facultés manquent de moyens, "cet article 1 permet de leur en accorder davantage et plus facilement", soutient de son côté le député LR. 

L'article 2 permet de réintégrer les "3000 à 5000" étudiants partis se former à la médecine à l'étranger, dont "2000" en Roumanie, explique l'auteur de la proposition de loi. Pour ne pas créer "de filières parallèles", le dispositif ne concernera que le "stock" d'étudiants qui sont partis avant la promulgation de la loi. 

Enfin, l'article 3 crée des "passerelles adaptées" pour que des professionnels paramédicaux puissent reprendre des études de médecine au-delà de la deuxième année. 

La proposition de loi doit maintenant être examinée au Sénat. 

[avec AFP]

7 commentaires
26 débatteurs en ligne26 en ligne
Photo de profil de Bernard Leve
2,9 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 3 mois
Tiens donc ! Le numerus clausus n'était pas supprimé comme on a voulu nous le faire croire ? Il va donc falloir que les doyens n'aient plus la possibilité de le faire revenir par la fenêtre....Lire plus
Photo de profil de Fabien Bray
4,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 3 mois
"Ne pas créer de filière parallèle", mais réintégrer les milliers formés à l'étranger ​​car ayant échoué ici​​... CQFD qu'on vous dit ​​​ ! ...Lire plus
Photo de profil de Rodolphe  Girardet
795 points
Débatteur Renommé
Médecins (CNOM)
il y a 3 mois
Le problème n’est pas le NC mais les conditions d’exercice et le montant indécent des honoraires médicaux qui dissuade les jeunés thèsés de s’installer en libéral...Lire plus
7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Êtes-vous favorables à la création de "passerelles adaptées" entre les professions paramédicales et médicales afin d'augmenter le nombre de médecins ?

Martine Belon

Martine Belon

Non

Plutôt que de favoriser les passerelles laissons juste les étudiants en médecine méritants avoir leur concours avec 15,5 de mo... Lire plus

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…