Vaccins anti-Covid : vers une levée des brevets ?

10/05/2021 Par Pauline Machard
International
Les Etats-Unis ont annoncé mercredi 5 mai être favorables à la levée des brevets sur les vaccins anti-Covid. Dans la foulée, l’Union européenne s’est dite “prête à discuter” et en France, Emmanuel Macron s'est déclaré "tout à fait favorable".  

“Une décision historique.” C’est en ces termes que le patron de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué l’annonce des Etats-Unis concernant les brevets des vaccins anti-Covid. Washington a en effet annoncé mercredi 5 mai être favorable à leur levée. Et ce, alors que les pays pauvres manquent cruellement de doses, notamment l’Inde, durement frappée.  

“Il s’agit d’une crise sanitaire mondiale, et les circonstances extraordinaires de la pandémie du Covid-19 appellent à des mesures extraordinaires”, a ainsi affirmé la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, soulignant l’urgence de la situation.  

 

Une position partagée par l’UE ?  

L’UE, jusqu’alors peu favorable, s’est elle dit “prête à discuter” de la proposition américaine pour lever les protections de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le Covid, en vue d’en accélérer la...

production et la distribution. “L’UE est prête à discuter de toute proposition qui s’attaquerait à la crise de façon efficace et pragmatique, a ainsi assuré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Nous sommes prêts à discuter de la façon dont la proposition américaine peut permettre d’atteindre cet objectif.” 

Pour autant, “dans l’immédiat”, la présidente de la Commission européenne appelle surtout “tous les producteurs de vaccins à autoriser l’exportation et à éviter toutes les restrictions susceptibles de perturber les chaînes d’approvisionnement” pharmaceutiques. Une pique au Royaume-Uni qui n’a exporté aucune dose fabriquée sur son sol, et aux Etats-Unis, où une décision présidentielle bloque l’exportation des vaccins et restreint celle des composants vaccinaux. Ursula Von der Leyen a, à l’inverse, souligné que “l’UE exporte vers plus de 90 pays”.  

En France, Emmanuel Macron s'est dit ce jeudi 6 mai "tout à fait favorable à ce que la propriété intellectuelle soit levée" sur les vaccins. "Oui nous devons évidemment faire de ce vaccin un bien public mondial", a déclaré le chef de l'Etat, tout en soulignant que la priorité à court terme était "le don de doses" et "de produire en partenariat avec les pays les plus pauvres".

Les labos globalement opposés 

Pour l’heure, les brevets sont détenus essentiellement par des laboratoires américains, globalement opposés à leur levée. Cela les priverait, selon eux, d’une manne financière pour des innovations coûteuses. Sollicités par l’AFP, Johnson & Johnson, Pfizer et Moderna, n’ont pas directement réagi à l’annonce américaine.  

Mais la Fédération internationale de l’industrie pharmaceutique (IFPMA) a jugé “décevante cette annonce”, arguant que s’ils sont “totalement en phase avec l’objectif que les vaccins anti-Covid 19 soient rapidement et équitablement partagés dans le monde (...) une suspension est la réponse simple mais fausse à un problème complexe”.  

[Avec AFP] 

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17