lettre

Son médecin qualifie son homosexualité de pathologie, il interpelle l'Ordre

Alors qu'il avait demandé une lettre d'adressage à son généraliste pour aller voir un ORL, un patient a été choqué de voir que ce dernier avait mentionné son homosexualité dans la liste des pathologies en cours. 

10/07/2024 Par Louise Claereboudt
Déontologie
lettre

Sous le "choc", ce patient de 46 ans, habitant à Mimizan (Landes), s'est confié au quotidien régional Sud-Ouest. Au canard, il explique avoir demandé une lettre d'adressage à son médecin généraliste pour se rendre chez un ORL du bassin d'Arcachon étant gêné par "des bouchons dans les oreilles".

S'il a bien obtenu le précieux sésame sur lequel figurent entre autres ses antécédents familiaux, le quadragénaire a constaté que le praticien avait mentionné, parmi ses pathologies en cours, son "homosexualité", à côté de son "asthme" et de "troubles du sommeil non organiques". "Je suis consterné. Je demande que ce médecin s'excuse", a-t-il déclaré auprès de Sud-Ouest.

Contacté par le journal, le praticien s'est justifié, indiquant que "d'un point de vue pratique sur le logiciel, c'est plus simple d'avoir tout dans la même case. Mais si c'est là que le bât blesse, alors je comprends. L'homosexualité n'est pas une pathologie", a-t-il affirmé.

Le patient explique qu'il a consulté pour la première fois ce médecin au printemps 2023. Après avoir contracté une syphilis, le quadragénaire s'était retrouvé sans généraliste. On le lui avait conseillé. Lors du premier rendez-vous, l'homme, sous Prep, assure que le généraliste a eu "un discours moralisateur en m'indiquant que le traitement n'était pas la solution. La solution, c'est le préservatif, et il a souligné que ma façon de vivre était dangereuse pour ma santé."

Auprès de Sud-Ouest, le médecin a invoqué le secret médical.

Après ce premier rendez-vous, "je n'osais plus aller le voir", a confié le patient, qui n'a pris rendez-vous que pour faire renouveler ses traitements.

"Encore choqué" par le contenu de cette lettre d'adressage, le quadragénaire a prévenu l'Ordre des médecins des Landes. "D'un point de vue déontologie, un médecin ne peut faire figurer l'orientation sexuelle d'une personne. En cas de plainte du patient, ce médecin sera rappelé à ses devoirs déontologiques", a précisé le président du CDOM, le Dr Jean-François Dubroca.

[avec Sud Ouest]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

28 commentaires
3 débatteurs en ligne3 en ligne
Photo de profil de Petit Bobo
2,1 k points
Débatteur Passionné
Autre spécialité médicale
il y a 13 jours
Le tort c'est d'avoir mentionné l'homosexualité à la rubrique pathologies/antécédents. Pour des bouchons d'oreilles c'est sans interet (je crois !). Pour des lésions buccales la notion de syphilis par...Lire plus
Photo de profil de Paul Baud
1,1 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 13 jours
Ce patient de 40 ans vient d’avoir une syphilis Il est adressé à l’orl Oui il faut signaler ceci, mais comme TOUJOURS tout est dans la façon de faire En parler avec le malade, lui expliquer qu’il...Lire plus
Photo de profil de Mazen Traboulsi
56 points
Radiodiagnostic et imagerie médicale
il y a 12 jours
L’homosexualité était classée en France comme une pathologie psychiatrique jusqu'en 1992, l'homosexualité a longtemps été considérée comme une déviance, et en 1970, un psychiatre évoquait l'homosexual...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17