Les plombiers et les médecins ont le "même diagnostic cognitif" : la comparaison d’un sociologue suscite la controverse

08/09/2023 Par Marion Jort
Médias
Invité de France Culture, le sociologue Gérald Bronner a estimé que les "opérations intellectuelles, cognitives, qui sont à l'œuvre dans la détection d’une panne pour une chaudière, sont les mêmes que celles que va recruter un médecin pour faire un diagnostic". Une déclaration qui n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.   

  

Auteur de l’ouvrage “Les Origines” (Autrement, 2023), le sociologue Gérald Bonner était l’invité de France Culture au début de l’année pour une émission intitulée “Un autre regard sur les transclasses”. A cette occasion, il a expliqué que le drame d’aujourd’hui, selon lui, "c’est qu’un certain nombre de nos concitoyens se sentent humiliés (...) Parce qu’ils portent sur eux l’idée qu’ils n’ont pas réussi et qu’ils n’ont pas été méritants".  

"Le problème aujourd’hui c'est que le mérite, les applaudissements se tournent vers une variable qui est le diplôme", a poursuivi le sociologue. "Si vous avez du mérite, de la réussite, c’est parce que vous avez un diplôme et à l’intérieur de ce diplôme, les capacités, par exemple, en mathématiques ou en algèbre linéaire… c’est un peu maigre comme compétence", a-t-il ajouté.  

Pour illustrer son propos, il a ensuite décidé de comparer deux corps de métiers différents : les plombiers… et les médecins. "Par exemple, les opérations intellectuelles, cognitives, qui sont à l'œuvre dans la détection d’une panne pour une chaudière, sont les mêmes que celles que va recruter un médecin pour faire un diagnostic. Vous vous rendez bien compte que dans un cas il va y avoir un capital symbolique très fort et dans l’autre pas du tout", a-t-il dit au micro.  

 

 

"Les compétences à mon avis, les virtuosités, elles sont réparties dans la société. Ce qu’il manque, c’est d’abord un regard bienveillant et des processus pour les détecter et des rituels pour les applaudir. De sorte qu’il y aura peut-être moins de cohortes parmi nos concitoyens qui se sentiront invisibles voire humiliés par le fait qu’on ne reconnaît pas leurs compétences…", a enfin réfléchi le sociologue.  

Partagé sur les réseaux sociaux cet été, l’extrait de l’émission n’a pas tardé à provoquer la bronca des médecins. "Essentiellement parce que les chaudières sont assez indifférentes au fait d'avoir été sauvées de la mort", ironise par exemple un internaute sur X (anciennement Twitter). "Je le disais encore hier en suivant le tuto ‘comment déboucher une artère’", veut également plaisanter un autre.  

 

 

 

 

Des propos qui ont également inspiré un dessin à Vie de Carabin, qui l’a partagé sur X.  

 

25 commentaires
12 débatteurs en ligne12 en ligne
Photo de profil de Patrice Cudicio
378 points
Débatteur Renommé
Autre spécialité médicale
il y a 10 mois
Je ne voudrai pas ironiser, mais la vie serait sans doute plus aléatoire sans médecin, et plus compliquée sans plombier, chacun ayant leur utilité. Je ne suis pas certain que l'absence de sociologue a...Lire plus
Photo de profil de Francois Cordier
1,1 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 10 mois
En admettant que le plombier soit moins "honoré" socialement que le médecin libéral, c'est plutôt l'inverse sur le plan financier. Aucun médecin ne bouclera ses fins de mois de charges de cabinet ave...Lire plus
Photo de profil de Anne Saint-Marc Fuhrer
1,3 k points
Débatteur Renommé
Médecins (CNOM)
il y a 10 mois
Qui est-ce qui est humiliant,là?Je n’ai rien contre les polmbier bien au contraire et je ne manque pas de le remercier chaudement quand il vient avec un bon pourboire à l’appui.Et je doute que le plom...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17